Pour la 5e année consécutive, l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment ""et des travaux publics (OPPBTP) vient d’organiser la campagne nationale de sensibilisation “100 minutes pour la vie” dans les CFA et les lycées professionnels, en partenariat avec le Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics (CCCA-BTP), la Fondation BTP PLUS, PRO BTP et les Services interentreprises de santé au travail du bâtiment et des travaux publics (SIST-BTP).
Il faut dire que le secteur du BTP est un des plus touchés par les risques professionnels. C’est pourquoi il est important de sensibiliser les jeunes dès leur première année de formation, afin qu’ils identifient les risques, apprennent à les prévenir et à réagir. Il s’agit d’une sensibilisation qui leur sera particulièrement utile sur les chantiers en tant qu’apprentis aujourd’hui, en tant que salariés, artisans et chefs d’entreprise demain.
Selon les dernières statistiques du ministère du Travail, les moins de 25 ans ont quatre fois plus d’accidents que les autres tranches d’âge. 84 accidents du travail avec arrêt pour 1000 salariés sont enregistrés chez les jeunes, contre 41 chez les plus âgés. Les accidents de trajet domicile-travail sont de 11,4 pour mille chez les jeunes face à 2,5 pour mille chez les plus de 25 ans.
Cette campagne s’est déroulée sur la période allant du 13 janvier au 21 février. Elle s’adressait aux 25 000 apprentis de 1ère année de CFA et de lycées professionnels, partout en France, pour les sensibiliser à la prévention des risques. Les apprentis  ont analysé des situations concrètes comme les chutes de hauteur, les troubles musculo-squelettiques (TMS), les risques électriques…

Des situations réelles
""Cette nouvelle édition a fait appel à une mise en scène originale : un laboratoire de physique nucléaire virtuel a trouvé un système de visualisation d’événements dans le temps, 15 à 20 minutes avant que ceux-ci se déroulent. Le laboratoire a proposé ses services à l’OPPBTP pour l’opération “100 minutes pour la vie”. Les conseillers en prévention de l’OPPBTP l’ont contacté en visio-conférence, ce qui a permis de voir un accident potentiel sur le point de se passer. Un ordinateur soumettait trois solutions pour l’éviter. Aux apprentis de choisir la meilleure dans un temps imparti et de sauver ainsi des vies. Pour impliquer les jeunes et les sensibiliser aux risques, l’OPPBTP avait réalisé des films illustrant des situations concrètes, telles qu’ils les rencontrent sur leurs chantiers. Il a pour cela fait appel à des acteurs et à un cascadeur. 
Les “100 minutes pour la vie” c’est une équipe composée d’un responsable formation du CCCA-BTP, d’un directeur et d’une responsable pédagogique de CFA, de conseillers et du responsable de la formation initiale de l’OPPBTP, de l’agence Mirage, encadrés par la responsable événementiel de l’OPPBTP. Le projet a nécessité 11 mois de travail et 10 réunions. Les réponses proposées au quizz étaient toutes potentiellement bonnes. Chacun a concouru à réduire le risque mais l’une était plus efficace que les autres. C’est une hiérarchie que les élèves devaient trouver et dont le conseiller de l’OPPBTP discutait avec eux. Vraiment, cette campagne “100 minutes pour la vie” a rempli sa mission auprès des apprentis du CFA BTP Nord-Isère sur la prévention des risques encourus sur les chantiers et la préservation de la vie humaine.
Carole Muet


2015-03-07