Jusqu’à la moitié des traitements hospitaliers sont effectués hors du canton de domicile. Le nombre d’hospitalisations s’est élevé à 1,2 million en 2004 ; leur durée a atteint 11,4 jours en moyenne. La durée moyenne d’hospitalisation croît régulièrement à partir de 60 ans, pour atteindre 15,7 jours chez les plus de 75 ans. Dans le domaine des soins aigus, 15% des cas traités en intra-muros le sont dans un autre canton ; cette part varie de 3,5% à 53% selon le canton. Ce sont là quelques-uns des résultats de la statistique médicale publiés par l’Office fédéral de la statistique (OFS).
Si l’on divise le total des journées d’hospitalisation par le nombre d’habitants (population résidante permanente au milieu de l’année), on obtient pour 2004 1,8 journée par personne. Ce chiffre s’élève à 1,4 pour les personnes jusqu’à 75 ans, contre 6,6 pour les personnes plus âgées. La durée moyenne de séjour (nombre de journées d’hospitalisation par cas) s’élève à 15,7 jours pour ces dernières.

Au-delà de 75 ans, les femmes restent au moins deux jours de plus que les hommes à l’hôpital
Chez les femmes de plus de 75 ans, le séjour hospitalier dure 16,7 jours en moyenne, contre 14,3 jours pour les hommes du même groupe d’âges. Si l’on considère les principales causes d’hospitalisation, les hommes quittent systématiquement plus tôt l’hôpital, quelle que soit cette cause. L’une des explications réside peut-être dans le fait que les hommes de plus de 75 ans peuvent compter plus souvent sur le soutien de leur partenaire restée à la maison, tandis que les femmes vivent plus souvent seules.

Les hommes de 20 à 39 ans sont hospitalisés plus longtemps
Dans le groupe des 20 à 39 ans, la durée moyenne de séjour s’élève à 8,5 jours chez les femmes et à 12 jours chez les hommes. 22% des hommes hospitalisés appartenant à ce groupe d’âges le sont pour cause d’accident ayant entraîné des blessures. Les maladies psychiques constituent la deuxième cause d’hospitalisation (18%). Dans ce cas, le séjour dure 35 jours en moyenne. Chez les femmes de ce même groupe d’âges, la plupart des hospitalisations, d’une durée moins longue, ont lieu pour cause de grossesse, d’accouchement et pendant la période puerpérale. Ces patientes représentent près de la moitié des hospitalisations intra-muros, correspondant à des séjours d’une durée moyenne de 6,3 jours. Si l’on fait abstraction des séjours hospitaliers pour cause de maternité, la durée moyenne d’hospitalisation des femmes de 20 à 39 ans passe à 10,7 jours.

Des différences importantes dans la part des hospitalisations extra-cantonales
Les 200 hôpitaux de soins aigus ont effectué quelque 1,05 million de traitements intra-muros. En moyenne, 15% des cas traités concernaient des patients venus d’autres cantons. Près d’un tiers des personnes hospitalisées domiciliées dans les cantons de Bâle-Campagne, d’Appenzell Rhodes-Extérieures, de Schwytz, de Soleure et de Nidwald l’ont été dans un autre canton. Cette part était encore plus élevée pour les cantons d’Obwald et d’Appenzell Rhodes-Intérieures. La part des patients hospitalisés à l’extérieur du canton était la plus faible (de 3,5% à 5,4%) au Tessin ainsi que dans quatre des cinq cantons comptant un hôpital universitaire (BE, GE, VD, ZH). Pour 23 cantons, les cas traités hors du canton ont coûté davantage ou présenté un degré de gravité supérieur à ceux traités dans le canton même. Les traitements extra-cantonaux n’ont porté sur des cas de moindre gravité que pour les patients venus de Zurich, de Berne et de Bâle-Ville. Les deux autres cantons dotés d’un hôpital universitaire (Vaud et Genève) échangent des cas relativement graves, ce qui atteste d’une certaine spécialisation des hôpitaux de ces deux cantons.

Statistique médicale des hôpitaux
La statistique médicale des hôpitaux regroupe les données sociodémographiques, administratives et médicales relatives aux hospitalisations effectuées dans les hôpitaux de Suisse. Elle livre des informations indispensables pour pondérer les coûts en fonction de la gravité des cas traités. Le degré de gravité des cas traités dans un hôpital (et donc le coût des traitements) est mesuré au moyen du Case Mix Index (CMI).

Andreas Perret, OFS, section Santé, tél. : 032 713 64 82

img243.jpg

Hospitalisations: les durées varient selon l’âge