En 2015, l’exposition de référence du MEG ainsi que les deux expositions temporaires ont totalisé près de 130’000 entrées, tandis que les événements proposés dans le Musée ont rassemblé près de 30’000 participants.

Exposition de référence

L’exposition «Les archives de la diversité humaine», gratuite pour tous les publics, est une encyclopédie, un riche condensé des cultures du monde. Elle présente en permanence plus de 1000 objets et instruments de musique des cinq continents (sur les 80’000 que compte la collection du MEG) et a enregistré 85’445 entrées en 12 mois.

Exposition temporaire du premier semestre 2015

L’exposition temporaire de réouverture «Les rois mochica. Divinité et pouvoir dans le Pérou ancien» a attiré 26’069 visiteurs entre le 1er janvier et le 3 mai 2015, date de sa fermeture. Cette exposition a totalisé 48’520 visiteurs sur toute la durée de l’exposition (du 31 octobre 2014 au 3 mai 2015).

Des trésors de céramique, d’or et d’argent, provenant d’une tombe royale de culture mochica (100-800 ap. J.-C.) mise au jour en 2008 ont été présentés en première mondiale au MEG pour l’inauguration du nouveau Musée. Cette exposition, soutenue par l’Office fédéral de la culture, a pu être réalisée grâce à un prêt exceptionnel du Ministère de la Culture du Pérou et a été complétée par des objets majeurs provenant des musées ethnologiques de Berlin et de Stuttgart.

Exposition temporaire du deuxième semestre 2015

L’exposition temporaire «Le bouddhisme de Madame Butterfly. Le japonisme bouddhique», qui a été présentée aux MEG du 9 septembre 2015 au 10 janvier 2016 a compté 18’666 entrées en 2015 (22’337 entrées sur la totalité de l’exposition).

Le MEG a consacré sa deuxième exposition au japonisme bouddhique et à l’influence exercée par les arts et la religion japonaise sur l’Europe à la fin du 19e siècle. A cette époque, l’art nippon marque profondément les beaux-arts européens dans un mouvement appelé japonisme. Le bouddhisme du Japon émerveille aussi la vieille Europe et plusieurs voyageurs-euses ramènent des collections de statues et de peintures de cette religion sans Dieu.

Riche programme culturel

Parallèlement aux expositions, plus de 300 événements ont été organisés dans l’enceinte du MEG en 2015, attirant près de 30’000 personnes. La médiation culturelle pour grand-e-s et petit-e-s a proposé des visites commentées et décalées des expositions, des activités participatives (MEGnomade, Grand Bazar), des ateliers sensoriels, des éveils musicaux, en plus des activités réservées au public scolaire.

Les spectacles et arts vivants (danse, théâtre, concerts, contes, films) ont drainé un large public, s’inscrivant souvent dans des partenariats avec les Ateliers d’ethnomusicologie (ADEM), le festival international du film d’animation Animatou, le festival Groove’N’Moove, le festival FILMAR en America latina, le Festival international du film et forum sur les droits humains (FIFDH), le festival de films Black Movie, le Festival de la cour des contes, le Festival Antigel, etc. Plusieurs documentaires ont été diffusés dans le cadre des expositions temporaires et de nombreux spécialistes internationaux sont intervenu-e-s dans des conférences ou colloques.

Premier anniversaire du MEG

Le dernier week-end d’octobre, le nouveau MEG a soufflé sa première bougie. Près de 7000 personnes ont pris part aux nombreuses activités organisées pour ce premier anniversaire. Les différents ateliers, proposés gratuitement aux visiteurs-euses, faisaient écho à l’exposition en cours : fabrication d’un Senbazuru aux mille grues de papier, atelier de maquillage de théâtre traditionnel kabuki, spectacles de danses japonaises, concert de tambours taïko,… Sans oublier la chanteuse Yasmin Hamdan qui a électrisé la soirée de sa présence. Un week-end festif à l’image de la programmation haute en couleur que propose le MEG tout au long de l’année.

Prix pour la scénographie de l’exposition

Deux distinctions sont venues couronner l’excellent travail accompli pour la scénographie de l’exposition de référence du MEG.

Début novembre à Berlin, le MEG a reçu le Red Dot Award Communication Design 2015 du Design Zentrum Nordrhein Westfalen dans la catégorie spatial communication/exhibition design pour la scénographie de son exposition de référence, conçue par l’Atelier Brückner de Stuttgart. Le MEG a également reçu la médaille d’argent pour le Prix d’art multimedia dans la catégorie innovation pour sa Chambre sonore créée par l’artiste Ange Leccia, prix décerné début novembre à Budapest par l’AVICOM, le comité audiovisuel de l’ICOM.

Des expositions de grande envergure et une programmation pluridisciplinaire aussi riche qu’audacieuse, font du MEG un lieu de rencontre incontournable à Genève. Le MEG est un Musée profondément humain, ouvert sur le monde et proposant une anthropologie actuelle, tournée vers l’avenir.

img20939.jpg

Exposition de référence «Archives de la diversité humaine». Scénographie Atelier Brückner GmbH, Stuttgart / Photo:MEG–Atelier Brückner,Daniel Stauch