La vague de froid en Afghanistan a fait au moins 200 morts, a annoncé vendredi à Genève le Bureau des Affaires humanitaires de l’ONU.

De nombreuses routes sont coupées et une centaine de villages isolés par les avalanches.

«Le froid extrême a fait monter les prix de la nourriture et du fuel», a déclaré à Genève une porte-parole de l’ONU Elisabeth Byrs. Quinze des 34 provinces afghanes sont difficiles d’accès. Plus de 50 000 têtes de bétail sont mortes de froid, dont 29 000 dans la province de Hérat (près de l’Iran).

«Les stocks actuels ne suffisent pas. Il faut des couvertures, des vêtements chauds, de la nourriture», a ajouté la porte-parole. A Farah et Ghorian, la population n’a jamais vu autant de neige et des températures si basses et n’est pas suffisamment préparée, selon l’ONU.

img7565.jpg

Plus de 50 000 têtes de bétail sont mortes de froid…