Le chiffre d’affaires de Migros Genève s’est établi à 1’030’600’000 francs, soit une diminution de 7,1% par rapport à 2010. Baisses des prix et des volumes vendus se conjuguent au tourisme d’achat pour influencer la marche des affaires. Migros Genève garde toutefois confiance en l’avenir et maintient ses investissements dans la région.

En 2011, la conjoncture économique genevoise n’a pas épargné Migros Genève. La diminution du chiffre d’affaires de 7,1% s’explique ainsi:
– 4% sont dus à une baisse moyenne des prix que Migros a consentie au bénéfice de sa clientèle sur l’ensemble de son assortiment: des fruits et légumes ou autres produits frais aux meubles, en passant par les articles de sport.
– 3,1% sont dus à une baisse des volumes vendus, dont 2,1% sont liés au tourisme d’achat.

Le nombre des collaborateurs est passé de 3’627 au 31 décembre 2010 à 3’500 en fin d’année 2011. L’adaptation des effectifs, en exact parallèle de la diminution des volumes vendus, s’est faite uniquement par le biais des départs naturels.

Malgré une marche des affaires difficile, Migros Genève garde confiance en l’avenir et en la fidélité de ses clients. Ainsi maintient-elle ses investissements dans la région. En 2011, elle a dépensé quelque 75 millions de francs pour la rénovation de son réseau de vente et sa centrale de distribution. En 2012, elle investira près de 87 millions dans ce même cadre. Au premier semestre de cette année, les transformations de notre magasin de Lancy-Onex seront menées à bien puis, au deuxième semestre, la rénovation de notre supermarché de Vésenaz sera achevée et deux nouveaux centres verront le jour: celui d’Arcenter à Vernier et celui de Porte de Nyon.

Concernant nos activités en France voisine en 2011, la progression du chiffre d’affaires à périmètre comparable se monte à 13,8% (sans le pôle sports, loisirs et bien-être de Vitam’Parc). Quant au chiffre d’affaires de Vitam’Parc, il a augmenté de 44% en un an, confirmant le succès de notre engagement en faveur de la qualité de vie des habitants de la région.

img18400.jpg

En 2011, la conjoncture économique genevoise n’a pas épargné Migros Genève.