Dimanche 4 janvier, la municipalité de Saint-Savin présentait ses vœux à la population ""à la salle polyvalente Henri Coppard. Pour sa 6e cérémonie de vœux, le maire, Evelyne Michaud, a encore réussi à faire se déplacer la foule des grands jours. Mais pas seulement, puisque des élus communautaires de la CAPI et des “Balmes Dauphinoises” s’étaient également déplacés en force pour une manifestation qui est toujours très attendue. Evelyne Michaud était particulièrement fière de voir l’implication du conseil municipal des jeunes avec 13 représentants. On pouvait également noter la présence d’Alain Moyne-Bressand, député-maire de Crémieu, de Vincent Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu, de Guy Rabuel, maire de Ruy-Montceau, d’Olivier Chanel, maire de Sérézin-de-la-Tour, du chef d’escadron Jean-François Fèvre (commandant la Compagnie de Bourgoin-Jallieu), de l’adjudant-chef Marc Muratovic (représentant le commandant de la Brigade Territoriale) et du capitaine Patrick Roze (chef du centre des sapeurs-pompiers de Saint-Savin).
L’année 2014 aura vu s’accomplir d’importants projets, comme le nouveau groupe scolaire Pierre Coquand à Demptézieu, qui a été inauguré en septembre. On citera également la rénovation de l’école maternelle du Bourg (14 469 €), les travaux d’accessibilité de la salle Henri Coppard (107 000 €), la rénovation du lavoir communal (14 264 €), la réfection des parkings devant le distributeur automatique de billets, ainsi que la maison de santé (52 858 €). De nombreux autres projets sont encore à l’étude, notamment la réalisation d’un pôle enfance, pour lequel le résultat des études sera remis à la municipalité en milieu d’année.
Depuis 2009, l’action communale a été guidée par la maîtrise des finances et du taux d’endettement par habitant. Evelyne Michaud était heureuse de constater que «lors de notre arrivée en 2008, celui-ci était de 1204 euros par habitant. Malgré la souscription de trois emprunts pour le groupe scolaire, dont un qui se termine en février 2015, notre bonne gestion financière a permis de diminuer encore, fin 2014, le taux de la dette à 866 euros par habitants.»
Pour conserver sa capacité d’investir, la commune devra toutefois veiller à la maîtrise de son budget de fonctionnement. Celui-ci va être de plus en plus serré puisque l’Etat a décidé de réduire de 30 % le montant des dotations versées aux collectivités locales pour la période 2014-2017.

Faire toujours plus avec moins de financements
""Parmi les grands projets pour 2015, on notera la transformation du Plan d’Occupation des Sols (POS) en Plan Local d’Urbanisme (PLU). Evelyne Michaud soulignait à ce propos : «L’esprit qui guide l’élaboration de notre PLU est de maintenir un développement équilibré de notre village. Avec les contraintes et les dispositions de la loi SRU, il est impératif de densifier le tissu urbain actuel et de prévoir des zones d’aménagements futures tant en zone d’habitat qu’en activités économiques.» Après la réalisation du diagnostic, terminé en décembre 2013, et la finition de la carte des aléas en décembre 2014, la dernière phase administrative est celle du projet d’aménagement et de développement durable (PADD). Celle-ci va déterminer les enjeux en matière de développement communal pour les dix prochaines années. Après le travail des élus sur la vision du territoire dans les années futures, un cabinet d’urbanisme se chargera de projeter sur la carte graphique de la commune tous ces éléments afin de définir les zones et règlements, base essentielle du PADD. Une enquête publique est prévue en fin d’année.
Concernant la résidence pour les seniors, un compromis de vente a été signé pour l’acquisition d’une superficie de 27 487 m2 au prix de 312 131 euros. La municipalité doit encore rencontrer des bailleurs sociaux avant de prendre sa décision.
Du côté des travaux, la commune a recruté un architecte du patrimoine pour la réhabilitation de l’église de Demptézieu afin de réaliser un diagnostic sur les problèmes d’infiltration d’eau dans les murs et apporter des solutions techniques. Des travaux importants seront également entrepris sur l’école du Bourg avec la réfection de la toiture, l’isolation, l’étanchéité des toitures-terrasses, la rénovation du bardage bois… Pour le projet CAPI concernant la micro-crèche (cofinancée avec la commune), le marché des travaux devrait être lancé durant le 1er trimestre 2015. Bien sûr, le projet “pôle enfance” continuera d’avancer, ainsi que les travaux d’accessibilité dans les bâtiments communaux. Ca va encore bouger à Saint-Savin !
Carole Muet


2016-01-09