Après avoir progressé de manière continue les années précédentes, le taux de césariennes s’est maintenu en 2004 à 29%. Il était nettement plus élevé chez les femmes de 35 à 39 ans que chez celles de 25 à 29 ans. Par ailleurs, ce taux était bien supérieur pour les femmes assurées en division privée que pour celles assurées en division commune. Malgré une hausse de l’âge moyen des mères et du taux de césariennes au cours des dernières années, la durée moyenne de l’hospitalisation pour accouchement s’est légèrement réduite. Les fausses couches ont constitué le motif le plus fréquent d’hospitalisation pendant la grossesse.

70 000 accouchements
En 2004, plus de 97% des nouveau-nés sont venus au monde dans les maternités des hôpitaux. Outre quelque 70’000 accouchements, on a dénombré 29’000 hospitalisations pour des maladies ou des complications de la grossesse. Les séjours hospitaliers des femmes enceintes, des mères et des nouveau-nés ont correspondu à 12% de l’ensemble des hospitalisations et représenté environ 4% du coût total (16,7 milliards de francs) des soins hospitaliers.

Stabilisation du taux de césariennes
Pour la première fois depuis le début du relevé en 1998, le taux de césariennes n’a pas augmenté en 2004. Il s’est maintenu à son niveau de l’année précédente (-0,4%) dans les hôpitaux publics et il a progressé de 1,6% dans les hôpitaux privés. Il se situait à 27% pour les femmes assurées en division commune et à 44% pour celles assurées en division privée. Ce taux varie également en fonction de l’âge des patientes : il était de 25% chez les femmes de 25 à 29 ans et de 37% chez celles de 35 à 39 ans. On constate aussi des écarts régionaux considérables. Dans certaines régions, un enfant sur deux est né par césarienne, contre un enfant sur neuf dans d’autres. Les césariennes d’urgence ont été pratiquées le plus souvent à cause d’un rythme cardiaque anormal du foetus, alors que les césariennes programmées l’ont été principalement en raison d’une cicatrice due à une césarienne précédente.

La durée d’hospitalisation pour accouchement diminue
La durée moyenne de l’hospitalisation pour cause d’accouchement est passée de 6,8 jours en 2000 à 6,5 jours en 2004, malgré une élévation de l’âge moyen des mères (2000: 30 ans, 2004: 30,5 ans) et du taux de césariennes. Les femmes ont séjourné à l’hôpital en moyenne 5,6 jours après un accouchement spontané et 8,4 jours après une césarienne. La durée d’hospitalisation pour accouchement a été légèrement plus élevée dans les hôpitaux privés (6,7 jours) que dans les hôpitaux publics (6,5 jours), car les premiers ont un taux de césariennes plus important.

Les hospitalisations pendant la grossesse souvent dues à une fausse couche
Les fausses couches représentent le motif le plus fréquent (43%) d’hospitalisation pendant la grossesse. Au deuxième rang, on trouve les lésions foetales (présumées) et les probables complications à l’accouchement (40%). Dans 4% des cas, l’hospitalisation durant la grossesse est motivée par des complications dues à l’hypertension.

img3809.jpg

Un petit bébé né par césarienne