Samedi 10 juin était un grand jour pour le Centre Jean Jannin. ""En effet, l’établissement fêtait ses 40 ans d’existence.
Un bel anniversaire qui s’est déroulé sur le thème du cinéma. Aussi, à l’heure des allocutions, le directeur Joël Leca était bien entouré. A ses côtés, on pouvait noter la présence, entre autres, de Joëlle Huillier, députée, François Boucly, maire des Abrets-en-Dauphiné, des bénévoles du Rugby de la Motte-Servolex, du don du sang des Avenières, de la Boule Lyonnaise, sans oublier, bien évidemment les résidents du Centre Jean Jannin, les personnels, les bénévoles et les familles.
Dans son allocution, le directeur Jean Loca ne manquait pas de rappeler que l’ébalissement est en perpétuel évolution. D’ailleurs, des travaux ont été programmés dans le courant de l’été.
Les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) ont pour misssion d’accueillir des personnes handicapées physiques, mentales (déficients intellectuels ou malades mentaux handicapés) ou atteintes de handicaps associés.
L'état de dépendance totale ou partielle des personnes accueillies en FAM les rend inaptes à toute activité professionnelle et nécessite l’assistance d’une tierce personne pour effectuer la plupart des actes essentiels de la vie courante ainsi qu’une surveillance médicale et des soins constants. Il s’agit donc à la fois de structures occupationnelles et de structures de soins.
Les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM) accueillent des adultes gravement handicapés, mentalement ou physiquement, qui ont besoin au quotidien de l'assistance d'une tierce personne pour les actes essentiels de l'existence, d'une surveillance médicale et de soins constants, ou du moins, d'un soutien et d'une stimulation constante, ainsi que d'un suivi médical et paramédical régulier.
Il peut s'agir de personnes déficientes intellectuelles et/ou psychiques, de personnes en situation de polyhandicap, de déficients moteurs, d'adultes souffrant de troubles du spectre autistiques, de personnes souffrant de traumatismes crâniens…
En théorie, les Foyers d'Accueil Médicalisés (FAM) accueillent des personnes un peu moins dépendantes que la population hébergée en Maison d’Accueil Spécialisées (MAS), mais dans la pratique, ce n'est pas toujours le cas.
C. Muet

2018-06-15