Une foule d’enfants et leur famille ont envahi le quai du Mont-Blanc à Genève, ce dimanche 15 octobre 2006, sous un magnifique soleil automnal, pour avaler les kilomètres du parcours de la 15e Marche de l’espoir organisée par Terre des Hommes. Une Marche de solidarité qui, cette année, va permettre à des enfants défavorisés du Brésil de vivre plus dignement.

Brésil à l’honneur
Cette année, environ 5800 marcheurs ont parcouru les quais, accompagnés de parents et amis, soit une participation presque aussi forte que l’année dernière, année record. Une fidélité grâce notamment au travail de sensibilisation réalisé dans les écoles genevoise durant le mois de septembre, où près de 28 000 élèves ont assisté à des projections de diapos et participé à des débats sur le Brésil, c’est-à-dire 1327 classes de l’école primaire principalement.

58’000 kms parcourus
Les trajets cumulés de tous les marcheurs représentent plus de 58 000 kilomètres. Une belle image de solidarité des jeunes. Les fonds attendus – plus 580 000 francs – permettront notamment à des milliers de familles de subvenir à leurs besoins quotidiens et d’offrir à des jeunes en milieu rural un accès à une éducation adaptée. Quelques records par âge: Angie Pecorini, 3 ans, 11 km / Anaïs Babel, 5 ans, 26 km / Paul Molineaux, 7 ans, 37 km / Gaëlle Wavre, 10 ans, 44 km / Antoine Massot, 12 ans, 50 km / Tiago Ruas-Sipec et Arno Giffelbaek, 15 ans, 54 km. Du côté de Genève Nage 24heures , un tiers de nageurs, soit plus de 500 personnes, ont parcouru des bassins en faveur des mêmes projets soutenus par Terre des Hommes au Brésil.

img1122.jpg

L’espoir en marche