8 Mont Blanc / Mont Blanc Live : la guerre des médias atteint des sommets

8 Mont Blanc / Mont Blanc Live : la guerre des médias atteint des sommets
8 Mont Blanc / Mont Blanc Live : la guerre des médias atteint des sommets
4.4 (88%) 5 votes

Le bras de fer entre la télé historique et sa web concurrente se poursuit. Le tribunal a tranché il y a quelques mois et suite au rapport d’un expert spécialement mandaté il ne devrait pas tarder à chiffrer le montant des indemnités. Mais évidemment il y a appel…

 

D’un côté, 8 Mont Blanc (TV 8 Mont Blanc SA), la télé historique des Pays de Savoie, diffusée via la TNT et le web. L’une des trois plus anciennes de France puisque née en 1989.

De l’autre, Mont Blanc Live dit aussi MB Live (faisant partie de Mont-Blanc Medias), télé diffusée sur le web et par satellite, lancée en septembre 2017 par Yves Bontaz (patron du groupe Bontaz Centre, décédé en avril 2018) ; avec, à ses côtés, trois figures emblématiques de “la 8”, Patrice Mallet et les frères Jean-Noël et Philippe Deparis.

Au milieu, les juges du tribunal de commerce d’Annecy, saisis à l’initiative de 8 Mont-Blanc pour concurrence déloyale et dénigrement.

A l’issue de plusieurs mois d’instruction (l’assignation initiale date de mai 2017, avant même la naissance officielle de Mont-Blanc Live !) le tribunal a tranché en février 2018.

 

La concurrence déloyale retenue

TV 8 a attaqué MB Live pour concurrence déloyale, soulignant que Yves Bontaz (en tant que représentant du groupe Bontaz) et Patrice Mallet (en tant qu’actionnaire individuel) étaient encore membres du conseil d’administration de TV 8 Mont Blanc alors qu’ils avaient commencé à monter le projet d’une chaîne concurrente. Un argument retenu par le tribunal.

Les acteurs du projet MB Live ont bien tenté de se défendre en arguant que les deux télés n’étaient pas concurrentes puisque l’une était une chaîne de proximité et l’autre une chaîne thématique montagne, mais le tribunal n’a pas été convaincu. « Les deux chaines présentent des similitudes quant au concept et à la ligne éditoriale, la diffusion de l’émission« La Place du Village » (NDLR : émission phare de TV8 Mont-Blanc, produite par les frères Deparis, rediffussé ensuite par MB Live lors de son lancement) confortant cette idée. »

 

L’équipe de 8 Mont Blanc (journalistes et techniciens), emmenée par Pierre Boucaud (en chemise bleue). Photo : Eric Renevier.

 

Le dénigrement aussi

Toujours après avoir entendu les arguments des deux parties, les juges ont aussi, estimé que « les sociétés Bontaz Centre, la société Bontaz Groupe, la société Altitude Medias (NDLR : dirigée par Patrice Mallet), la société Mont Blanc Medias (NDLR : support juridique de MB Live), l’association La 8, Yves, Bontaz, Patrice Mallet, Philippe Deparis et Jean-Noël Deparis ont commis des actes de dénigrement visant à jeter le discrédit sur la société TV8 Mont Blanc ». En cause, des déclarations dans la presse et sur les réseaux sociaux.

 

Mont Blanc en accès libre

En revanche, le tribunal de commerce d’Annecy a débouté TV8 Mont Blanc sur le litige concernant le nom. La chaîne historique demandait à ce que sa concurrente ne puisse plus utiliser les termes Mont Blanc ni même leur diminutif MB.

Mais « il apparaît que les termes Mont Blanc sont déjà utilisés dans de nombreux supports médias et que la marque Mont a été déposée à l’INPI en tant que marque, dans de nombreux domaines d’activité, que par ailleurs, la dénomination sociale des sociétés concurrentes et leur sigle, n’offrent pas une présentation identique, que par conséquent le Tribunal ne retiendra pas un acte de concurrence déloyale sur ce point », ont souligné les juges.

Un point qui fait rager le pdg de TV8, Pierre Boucaud. « Reprendre les termes Mont Blanc entretient la confusion. Or cette confusion profite essentiellement pour ne pas dire uniquement au nouvel acteur sur le marché. L’acteur historique, lui, a tout à perdre. »

Sans nous prononcer sur « qui profite de quoi », force est de constater que les termes Mont Blanc peuvent entraîner une certaine confusion : plusieurs de nos lecteurs sur le site www.eco-savoie-mont-blanc.com (intégré depuis dans www.groupe-ecomedia.com) nous ont ainsi laissé des messages/commentaires, en bas des articles concernant MB Live… en croyant s’adresser directement à la nouvelle télé !

 

Lors du lancement de MB Live, le 27 septembre 2017. Crédit Photo : Patricia Rey.

Les indemnités pas encore fixées

Les perdants ont interjeté appel. La date de l’audience en appel n’est pas encore fixée.

Le montant des indemnités que doivent verser les condamnés à TV8 Mont-Blanc n’est pas fixé, lui non plus. La chaîne historique avait demandé 500 000 euros « au titre du préjudice subi du fait de la concurrence déloyale et parasitaire ». Mais elle n’a pas suffisamment argumenté pour justifier le montant du préjudice, a estimé le tribunal. Si bien que ce dernier a décidé de nommer un expert. Une fois que celui-ci aura rendu son rapport une audience complémentaire à celle de février (sans rapport avec l’appel) doit avoir lieu pour fixer le montant. Sa date n’est pas encore connue.

TV8 avait aussi demandé 50 000 euros au titre des frais de justice. Le tribunal a déclaré qu’il trancherait sur ce point en même temps que sur le montant du préjudice (lors de l’audience complémentaire, donc). Seuls les frais administratifs et techniques (les « dépens », en langage judiciaire, qui ne prennent pas en compte les honoraires et frais des avocats) ont été mis à la charge des condamnés.

 


LA QUESTION : Y a-t-il la place, en Pays de Savoie, pour deux télés au positionnement proche ?

Les médias audiovisuels traditionnels perdent de l’audience. Et le marché publicitaire – qui les fait vivre, dans la plupart des cas – n’est pas extensible à l’infini. Avec le développement des sites web et des réseaux sociaux le gâteau publicitaire s’émiette et la part de chaque acteur est d’autant moins grande que les tarifs pratiqués en ligne sont très inférieurs à ceux en vigueur dans les médias traditionnels.

8 Mont Blanc tente de garder la tête hors de l’eau dans le cadre du plan de continuation post-redressement judiciaire (lire dans Eco Savoie Mont Blanc du vendredi 2 novembre 2018 l’interview sans langue de bois de son pdg, Pierre Boucaud). La chaîne a pour elle la notoriété et le savoir-faire. Mais manque de moyens.

Quelques mois à peine après son lancement, MB Live a revu sa ligne éditoriale (plus montagne, moins locale) et s’est séparé d’une pléiade de ses cadres et têtes d’affiche. Grâce à la puissance du groupe Bontaz (sa maison mère), elle a des moyens. Mais doit encore trouver le bon positionnement (et les recettes qui vont avec) pour assurer sa viabilité. Ses dirigeants ne cachent pas que si la rentabilité n’est pas au rendez-vous dans deux ans ils pourraient «revoir [leur] copie ».

 


A SAVOIR

Si Yves Bontaz a décidé de créer une chaîne concurrente alors qu’il était administrateur de TV8 Mont Blanc SA c’est parce qu’il n’a pas réussi à racheter TV8. Il avait proposé de le faire, en 2014, mais n’avait pas réussi à convaincre la majorité des actionnaires et avait alors changé sont fusil d’épaule.
Depuis de nouvelles discussions ont eu lieu, assure Pierre Boucaud, à la tête de TV8 Mont Blanc SA depuis l’été 2017 (dg puis pdg à partir de novembre 2017). Et un accord était même sur le point d’aboutir pour une reprise de TV8 par Mont Blanc Medias, affirme Pierre Boucaud. Le décès d’Yves Bontaz, fin avril, a quoi qu’il en soit mis fin à ces discussions : dans une interview parue dans Eco Savoie Mont Blanc fin septembre Christophe Bontaz et Daniel Anghelone, dirigeants du groupe Bontaz, assènent qu’un rapprochement n’est «pas du tout d’actualité».

 


Montage – Photos de plateau et captures d’écran des sites web de 8 Mont Blanc et MB Live. Photos : Patricia Rey et Eric Renevier.

A lire aussi :

«8 Mont Blanc n’est plus seulement une chaîne télé» (interview de Pierre Boucaud)

Groupe Bontaz : «Répondre aux besoins mondiaux par une stratégie mondiale» (interview de Christophe Bontaz et Daniel Anghelone)

Décès d’Yves Bontaz, emblématique dirigeant d’entreprise

Lancement de MB Live, la chaîne montagne d’Yves Bontaz

«Je veux créer le média de la montagne de demain» (interview d’Yves Bontaz)

 

 

 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
8 Mont Blanc / Mont Blanc Live : la guerre des médias atteint des sommets4.4 (88%) 5 votes Le bras de fer entre la télé historique et sa web concurrente se poursuit. Le tribunal a tranché il y a quelques mois et suite au rapport d’un expert spécialement mandaté il ne devrait pas tarder à […]
This category can only be viewed by members.

Auto, micro… des entreprises comme les autres ?

Auto, micro… des entreprises comme les autres ?4 (80%) 1 vote Alors qu’il fête ses dix ans, le régime d’autoentrepreneur – devenu micro – continue à faire des émules. Un succès qui soulève autant de questions qu’il apporte de réponses. «Ce n’est pas parce que l’on est micro, que l’on est entrepreneur. On le devient […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com