Environ 45% des personnes dépendant de l’aide sociale en Suisse ont moins de 25 ans, contre 1,5% des plus de 65 ans, indique la Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse dans une enquête. Elle exige des mesures pour désamorcer cette «bombe sociale à retardement». La pauvreté et l’exclusion sociale des enfants et des jeunes restent des questions «largement taboues» en Suisse. La Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse dénonce la précarisation matérielle croissante de cette frange de la population. Les enfants et les jeunes concernés ont des parents au chômage, vivent dans une famille monoparentale, sont issus de familles migrantes ou ont plus de deux frères et sœurs. En outre, parmi les jeunes adultes touchant l’aide sociale, 70% n’ont pas achevé de formation professionnelle. Pour la CFEJ, la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes doit devenir la «priorité nationale numéro 1».

img6011.jpg

Près d’un bénéficiaire sur deux de l’aide sociale a moins de 25 ans