Les risques de pollution à l’ozone augmentent avec l’arrivée des beaux jours. Pour sensibiliser la population à cette problématique et prévenir les risques pour la santé en cas de pic de pollution, un dispositif d’information romand complété par des mesures d’intervention genevoises sont en vigueur de fin mai à fin septembre dans notre canton. Celles-ci incluent cette année une nouvelle action, élaborée par l’Etat de Genève en collaboration avec unireso, afin d’encourager le transfert modal durant les périodes critiques.

img17287.jpg

Des mesures d’intervention genevoises sont en vigueur de fin mai à fin septembre dans notre canton.