Samedi 13 décembre, des adolescents ont revêtu un tee-shirt à l’effigie des couleurs ""de la Ligue contre le cancer pour rejoindre des bénévoles de la Ligue contre le cancer de la délégation de Bourgoin-Jallieu. Il s’agissait d’une journée particulière pour mettre en avant l’opération “Adolescents et cancer”.
Vous les avez certainement vus, soit dans les allées du magasin, soit en bout de caisse vous aidant à mettre vos achats dans vos cabas.
Si cette journée a mobilisé les jeunes, et c’était le but, sachez que les bénévoles de la Ligue contre le cancer ont mené à bien cette action durant tout le mois de décembre. Les bénévoles de la délégation locale étaient présentes en fin de semaine dans la galerie de votre supermarché pour emballer vos cadeaux.
L’intégralité des fonds collectés en décembre dans la galerie du centre E.Leclerc sera entièrement reversée pour l’opération Edouard Leclerc “Adolescents et cancer”. En effet le centre Edouard Leclerc de Bourgoin-Jallieu est partenaire de l’opération.
Acteur de santé publique et force de proposition, la Ligue nationale de lutte contre le cancer a mis sur pied dès 2003 un programme de recherche dédié à l’amélioration de la prise en charge médicale et psychologique des jeunes patients âgés de 12 à 25 ans.
Son financement a fait l’objet d’une opération de collecte de fonds organisée dans le cadre d’un partenariat entre les comités départementaux de la ligue et les centres Edouard Leclerc.

Les adolescents face au cancer
En France, comme dans les autres pays développés, environ 2000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année chez les adolescents et les jeunes adultes. La répartition de ces cancers par types de tissus touchés est particulière associant des tumeurs de l’enfant et des tumeurs plus spécifiques de l’adulte. Une étude soutenue par la Ligue pendant deux ans (2007-2008) a permis de relever l’incidence de ces maladies. Les lymphomes et les leucémies arrivent en tête.
Le taux de guérison des adolescents est élevé. Toutefois pour certaines pathologies, leucémies aigües lymphoblastiques et sarcomes, les taux de survies sont moins bons que ceux observés chez les enfants.
De plus au-delà de l’épreuve associée au suivi de soins lourds, les autres répercussions de la maladie interviennent à un moment critique où le corps et l’esprit sont confrontés à des transformations majeures.
Les premiers objectifs du programme “Adolescents et cancer” ont consisté à établir un état des lieux et à organiser une information ciblée de tous les acteurs impliqués dans la prise en charge du jeune patient. A terme, ce programme vise la création de structures spécifiquement conçues pour répondre aux besoins des adolescents et des jeunes adultes. Pour y parvenir “Adolescents et cancer” s’appuie sur un appel à projets annuel qui mobilise des équipes de recherche françaises autour de trois grands types d’études :
– les études cliniques et épidémiologiques : elles doivent aboutir à une meilleure connaissance des spécificités des cancers de l’adolescent ainsi qu’à une optimisation de la prise en charge médicale.
– les études relatives à l’information et à l’éducation thérapeutique : elles visent à définir les meilleures pratiques en matière d’information donnée lors du diagnostic et du traitement.
– les études concernant les conséquences psychologiques, familiales et sociales de la maladie : leur objectif est d’améliorer l’état de nos connaissances sur les conséquences non médicales de la maladie. Elles sont la clé d’une insertion sociale et professionnelle réussie après le traitement.
C. Muet


2016-01-06