Georges Gachet et son épouse, Madeleine, parents de deux enfants adultes, exploitent le domaine du Grand Praz au dessus du village de Charmey en Gruyère. Cette exploitation agricole culmine à 990 mètres d’altitude depuis plus de 300 ans. Cadet de la famille, Laurent, âgé de 29 ans, a toujours voulu travailler à la ferme et reprendre un jour l’exploitation paternelle. Toutefois, comme cette dernière ne pouvait dégager deux salaires, le jeune homme travaille depuis plusieurs années à plein temps comme bûcheron. Au début de cette année, père et fils se sont associés et Laurent a pris la décision de reprendre un alpage en location avec fabrication sur place de Gruyère AOC au feu de bois. Cette diversification permet non seulement d’assurer travail et revenu pour le père et le fils, mais également d’améliorer l’assise économique et la viabilité de l’exploitation à long terme. Pour mettre son projet commun sur les rails, la famille a dû consentir d’importants investissements et d’abord regrouper tout le cheptel au même endroit. Le rural qui a été construit en 1990 est en bon état mais insuffisant pour loger tout le bétail. Le plus jeune est dispersé dans deux fermes avoisinantes, ce qui ne facilite pas la rationalisation du travail. De plus, comme l’étable en location ne répond plus aux normes, la construction d’une nouvelle stabulation libre pour le jeune bétail était devenue indispensable. L’Aide Suisse aux Montagnards a pris la décision de soutenir cette initiative. Ce coup de pouce non négligeable, sans lequel le projet n’aurait simplement pas pu voir le jour, a été décisif pour la famille. Concrètement, le soutien de l’ASM permet d’assurer l’avenir d’une exploitation établie depuis 300 ans dans cette région et d’offrir à Laurent des perspectives tangibles pour son retour à la ferme.

img7363.jpg

L’Aide Suisse aux Montagnards permet à la nouvelle génération d’assurer la pérennité d’une exploitation tricentenaire.