Le thème de la qualité de l’air s’invite dans les écoles suisses. Le signal du départ a été donné pour des projets pilotes dans quatre classes de Suisse centrale. Elles seront suivies en 2009 par dix autres classes. A l’horizon 2010, ce seront 1’200 écoles qui participeront. Le projet air4life est soutenu non seulement par les services cantonaux de protection de l’air, mais aussi par l’OFEV (Office fédéral de l’environnement), la Ligue Suisse contre le cancer et l’Union Suisse du Métal.

La voix des élèves a de l’importance, pas seulement dans le foyer parental, amis aussi parce qu’ils sont les possesseurs de jardin et tondeurs de gazon de demain. C’est pourquoi le groupe de travail en faveur de l’essence alkylée à lancé le projet air4life. Ce dernier a pour but d’initier les jeunes de 12 à 14 ans à la qualité de l’air et de les amener à promouvoir une meilleure qualité de l’air. Il apprendront à quoi tient la qualité de l’air et comment agir pour l’influencer. Le spectre des contenus couvre la qualité de l’air en général jusqu’aux polluants individuels tels que l’ozone, les poussières fines et le benzène. Les élèves seront activement sollicités. Le programme comprend aussi des expériences, des sondages et des enquêtes. A la fin, chaque classe pourra présenter ses travaux sur un site Internet et participer à un concours national annuel.

img11111.jpg

Le projet air4life a été a été initié fin octobre dans le canton de Lucerne.