Le PLR.Les Libéraux-Radicaux s’engage depuis 2007 en faveur d’une « Alerte enlèvement » en Suisse. Mais, malgré la pression du Parlement, ce dossier a longtemps souffert d’un manque de volonté politique . Aujourd’hui le projet semble passer à la vitesse supérieure, avec une pression accrue du Parlement, des interventions parlementaires déposées dans pas moins de 13 cantons et un discours neuf du côté de la cheffe du DFJP et de plusieurs exécutifs cantonaux. Par ailleurs, la Commission des affaires juridiques du Conseil national vient d’adopter à l’unanimité la motion Burkhalter. Le PLR s’en réjouit, il maintiendra sa pression en faveur d’un avancement rapide de ce dossier.

L' »Alerte enlèvement » a prouvé son efficacité dans plusieurs pays, notamment aux Etats-Unis où elle a permis de retrouver 443 enfants ( !) depuis son introduction en 1996 et en France où 7 enfants lui doivent leur salut depuis 2006. Suite à des interventions de Didier Burkhalter (PLR/NE), le Parlement fait pression depuis 2007 pour une introduction rapide de ce système en Suisse.

Pour le PLR, il ne faut ni inventer un nouveau système, ni se réfugier derrière des arguments technocratiques, ni prétendre que le fédéralisme est un obstacle à la sécurité des Suisses. L’ancienne secrétaire d’Etat française Nicole Guedj (UMP), la mère de l’Alerte enlèvement en France en témoigne, elle a dû renverser des montagnes et bousculer les arguments technocratiques . Ce qu’il faut c’est une vraie volonté politique.

Le PLR se réjouit donc des nouvelles des derniers jours : la décision, très ferme, du Conseil des Etats a ouvert une brèche. Le PLR a augmenté la pression en demandant à ses partis cantonaux de lancer des interventions dans les Grands Conseil.
Cet appel a connu un écho exceptionnel : en moins de deux semaines 13 Grands Conseils, dans des cantons de toutes tailles et de toutes les régions, ont été saisis d’une intervention parlementaire ou vont l’être prochainement :

AG Interpellation déposée
FR Résolution interpartis déposée
GE Résolution commune du Parti radical et Parti libéral genevois déposée
GL Dépôt prévu en avril
JU Interpellation déposée
LU Postulat urgent déposé
NE Motion urgente déposée
SG Dépôt prévu en avril
SZ Postulat déposé
TI Interpellation déposée
VD Motion commune Parti radical et Parti libéral vaudois déposée
ZG Postulat déposé
ZH Postulat urgent déposé

Cette pression a conduit à un appel de la Conférence latine des Directeurs de Justice et Police en faveur d’une évolution rapide du dossier. Par ailleurs la Commission des Affaires juridiques du Conseil national vient d’adopter à l’unanimité la motion Burkhalter et recommande au Bureau du Conseil national de ne pas perdre de temps et de la mettre à l’ordre du jour de la session d’avril.

Le PLR espère vivement que cette pression massive incitera à une accélération dans cet important dossier. Le PLR s’en réjouit et il maintiendra son engagement au plan fédéral et cantonal en faveur d’une avancée rapide . Le PLR appelle la Conférence suisse des directeurs de Justice et Police, qui se réunira le 2 avril à Berne, à s’exprimer sans équivoque dans le même sens. Cela permettra de démontrer que le fédéralisme est une force de la Suisse et pas un frein à une meilleure sécurité.

img12293.jpg

Alerte enlèvement : le dossier passe enfin à la vitesse supérieure
Le PLR maintiendra sa pression.