Samedi 13 mai, il y avait de l’animation sur le parcours de la voie verte. ""Pensez-donc, c’était jour d’inauguration ! L’occasion, pour les élus, les partenaires, les représentants d’associations, les marcheurs et les cyclistes de découvrir la “Voie Verte de la Bourbre”. Et bien avant que l’on en parle, celle-ci a déjà fait des émules puisque, un dimanche, ce ne sont près de 1.600 personnes qui l’ont empruntée ! Ce qui avait de quoi mettre le coeur en joie de Jean Papadopulo, président de la CAPI, et des élus du territoire. Alors oui, samedi dernier, ils sont venus, en nombre, à pied, à vélo, en trotinettes électriques, et même en pousse pousse à vélo… Et parmi tout ce monde on pouvait remarquer, entre autres, Virginie Pfanner, conseillère régionale, Cathy Simon, conseillère départementale, Jean Papadopulo, Vincent Chriqui, Claude Berenguer, Jean-Pierre Girard, Jean-Bernard Griotier, Olivier Chanel, Jean-Rodolphe Genin, Céline Goichot, vice-présidents de la CAPI, de conseillers communautaires, d’élus de Bourgoin-Jallieu et de L’Isle d’Abeau dont Alain Jurado, maire de cette dernière. Citons encore, Jean-René Rabilloud, président du Syndicat Intercommunal des Marais de Bourgoin-Jallieu.
Ce tracé fait partie de la voie verte des Confluences qui permet de relier Vienne, Saint-Etienne, Bourgoin-Jallieu et Lyon, mais aussi de rejoindre la Viarhôna.
La Région Auvergne-Rhône-Alpes, engagée dans la démarche a, dans un premier temps, contribué à en financer l’étude et, dans un second temps, à en financer la réalisation du tronçon entre Bourgoin-Jallieu et L’Isle d'Abeau.
Samedi, ce fut encore l’occasion d'inaugurer la mare pédagogique qui se trouve le long de cet axe vert.
Carole Muet

Aménagement de la Voie Verte
La CAPI a l’ambition de mettre en œuvre un réseau cyclable cohérent et structurant à l’échelle du territoire. Dans ce cadre, elle a réalisé un Schéma directeur Vélo en 2011 qui prévoit un réseau cyclable structurant sur dix ans à l’échelle de l’agglomération utilisant les principaux axes du territoire.
Le réseau se caractérise par une part importante de sites propres (voies vertes et pistes cyclables) qui constitueront des axes efficaces et sécurisés de déplacements pour les modes actifs et qui seront de plus appréciés par les cyclistes.
L’objectif de cette programmation est de développer l’usage du vélo en établissant un réseau permettant un véritable maillage à l’échelle du territoire. Ce mode de déplacement, pratique et bénéfique pour la santé, non polluant et accessible économiquement à tous, est un des outils les plus efficaces du développement durable des territoires.

La Voie Verte le long de la Bourbre
L’itinéraire cyclable le long de la Bourbre a été identifié comme prioritaire au Schéma directeur Vélo. Cette liaison en site propre, dans un cadre naturel, réservé aux déplacements non motorisés, fonctionnelle, sécuritaire et rapide, permet de relier les communes de Bourgoin-Jallieu et L’Isle d’Abeau en 15 minutes, tout en assurant une connexion avec les structures et équipements du territoire via ses accès au reste du réseau cyclable.
Cet aménagement permet de développer la pratique des loisirs, des déplacements domicile/travail-école et offre un itinéraire sécurisé et agréable aux cyclotouristes.
Suite à un long processus de réflexion technique, partenarial et de concertation et de validation politique, le projet de Voie Verte le long de la Bourbre entre ces deux communes a fait l’objet d’une étude d’impact en octobre 2014, d’une enquête publique en septembre-octobre 2015 et a été validé et déclaré d’intérêt général le 15 décembre 2015 par le conseil communautaire de la CAPI.

Les travaux réalisés
Les travaux ont débuté en mars 2016 et se sont terminés en avril dernier avec deux interruptions. La première durant l’été 2016 de manière à respecter les espèces faunistiques présentes sur le site et une durant la période hivernale.
La CAPI a procédé aux travaux d’aménagements suivants, le long de la rivière La Bourbre :
– la création d’une voie verte (voie mixte piétons/ cycles) en sablé cimenté de trois mètres de large sur une longueur de 3,8 km, sur le chemin existant longeant la rivière La Bourbre, depuis l’impasse de la Plaine à Bourgoin-Jallieu à la rue du Gâ à L’Isle d’Abeau.
– l’aménagement d’une aire de repos (aire du Gâ), porte d’entrée de la Voie Verte côté L’Isle d’Abeau, constituée de tables de pique-nique, de bancs, d’assises en bois…
– des aménagements mettant en valeur l’environnement et la bio-diversité locale.
– la mise en place de panneaux signalétiques pédagogiques, installés sur l’ensemble de l’itinéraire, sur la thématique du milieu naturel traversé, de sa faune et de sa flore…
– la réalisation de deux mares permettant d’accueillir des populations d’amphibiens.
– la création de mobiliers spécifiques favorables à la faune locale au droit des mares et de l’aire du Gâ : totems et spirales à insectes, nichoirs à oiseaux…
Les aménagements réalisés tiennent compte du milieu traversé, de sa sensibilité environnementale et paysagère. La création d’une ambiance naturelle, avec son revêtement en sable cimenté, s’intègre bien au contexte du site tout en permettant une qualité de roulement ainsi que le mobilier d’aspect rustique (bancs, tables, totems…).
Les objectifs de ces travaux étaient de sécuriser et faciliter les déplacements cycles et piétons et de développer et favoriser les modes actifs (toute forme de transport où l’énergie est fournie par l’être humain).
Le coût des travaux s’élève pour un montant global de 372 000 € TTC, soit moins de 100 € au mètre linéaire. Ils ont été réalisés avec le financement de la CAPI et de la Région Auvergne Rhône-Alpes, à hauteur de 85 %, et par le biais du Contrat de développement durable Auvergne Rhône-Alpes (CDDRA) à hauteur de 15 %.

La politique Transports et mobilité à la CAPI
Dans le cadre du Plan de déplacements urbains, du Plan Climat air énergie territorial (PCAET), du dispositif Territoires à énergie positive (TEPOS) et du Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), la CAPI a pour mission de planifier et coordonner des actions visant à promouvoir les modes de déplacements les moins polluants et les moins consommateurs d’énergie mais aussi d’assurer la sécurité des déplacements, de promotion des plans de mobilité pour les entreprises et les établissements scolaires, le développement d’une tarification intégrée pour l’ensemble des déplacements…
Ces actions sont menées en cohérence avec les politiques d’aménagement du territoire, de cohésion sociale, de développement économique et de développement durable. Au niveau métropolitain, la mission de la Direction Transports et mobilité est de faciliter la mobilité en échange avec les autres territoires (lieux d’intermodalité, correspondances, informations voyageurs et tarification unique).
""""
""""
""""


2018-05-18