C’est le ton grave qu’Alain Bel, président de l’association des “Amis de Rosière et de la Nature” ""s’est adressé à l’auditoire venu nombreux pour l’assemblée générale annuelle de la société de pêche. En effet, malgré la vigilance de chacun, les garde-pêches notent encore de nombreuses incivilités sur le site de Rosière et son étang. Mais ce qui préoccupe le plus la société, c’est encore et toujours l’animation “accro’ branches”. Pour le président Alain Bel, il est clair que Rosière n’est pas réellement adapté à ce genre d’activité. Il avait encore bien du mal à se remettre des différents entretiens avec les personnes concernées. Et, comme à son habitude, il a renouvelé ses craintes mais aussi son insatisfaction auprès des édiles berjalliens. Robert Aubin, adjoint et Yves Montanier, conseiller municipal, déclaraient qu’ils en prenaient bonnes notes. Toutefois, il ne faut pas oublier les échéances électorales de mars. Les nouveaux élus ont donc du “pain sur la planche” pour faire respecter ce site qui est un réel “poumon vert” au cœur de la cité berjallienne. On sait déjà que pour l’année 2015 des travaux de curage sont envisagés. C’est inscrit dans l’ordre des choses et le coût s’élèverait à plus de 200.000 euros.
L’occasion pour Alain Bel de rappeler haut et fort que l’association qu’il préside ne coûte vraiment pas grand chose à la ville. En effet, les membres bureau de l’association des Amis de Rosière veille sur le site comme à la prunelle de leurs yeux. Cela fait maintenant des années qu’ils “gèrent” l’étang tel un “sanctuaire”. Mais les incivilités des uns et des autres ainsi que les réflexions, pressions et menaces les désolent.
""Au sein de l’association, tout est mis en oeuvre afin que le site soit convivial. Il ne faut pas oublier qu’aux beaux jours, le lieu draine le passage de près de 1.000 personnes sur le week-end.
Aux côtés des élus, et du trésorier Christian Soulié, le président Alain Bel formulait une longue liste de remerciements à la municipalité, aux associations qui partagent le site avec les Amis de Rosière et, bien sûr, les adhérents. Notamment les 94 présents à l’assemblée générale.
Avant d’aborder le bilan et les perspectives de l’année en cours, Alain Bel avait à cœur de rappeler que sur le site de Rosière, il y a des règles à respecter. Ceux qui n’en tiennent pas compte, ou qui s’opposent au règlement, ne font plus partie des “Amis de Rosière”.
Côté empoissonnement, l’association n’a pas lésiné avec les différents lâchers de diverses espèces… Le prochain aura lieu quelques jours avant le safari-truites du samedi 22 mars. A l’occasion l’association procèdera un lâcher de truites : 70 kg de 500 grammes, 30 kg de 2 kg, et 100 kg de truites de 1 kg.
En ce qui concerne les 234 sociétaires de l’association, il faut noter que ceux-ci arrivent de 71 communes dont 11 se situent hors du département de l’Isère. Il y aurait 78 sociétaires de Bourgoin-Jallieu.
Après avoir épuisé l’ordre du jour, l’assemblée s’est retrouvée autour du verre de l’amitié avant de démarrer la nouvelle saison au gré des divers rendez-vous “pêche” et matinées diots sur l’étang de Rosière.
Texte et photos : Carole Muet


2015-01-22