Deux ans après les dernières élections municipales, l’heure est au bilan pour ""l’équipe d’Alain Mary, le maire de Domarin. Dans ce cadre, les élus d’hier et d’aujourd’hui viennent de se retrouver pour évoquer ce qui a été fait et ce qui est à faire. Cette soirée de rencontre et d’échanges s’est déroulée vendredi 25 mars dans la salle du conseil municipal. Les employés communaux étaient également conviés à cette réunion.
Tout d’abord, Alain Mary adressait des remerciements à Anne Garnier, adjointe à l’information, et à Jean Reynaud, conseiller municipal. En effet, c’est ce tandem qui a réalisé le diaporama qui allait être diffusé au cours de la soirée. Au premier rang des invités, on pouvait remarquer la présence de Jean-Pierre Augustin, maire honoraire. Bien que s’étant libéré de son “statut d’homme public”, l’ancien élu n’a rien perdu de sa verve et de son dynamisme.
Depuis mars 2014, la nouvelle équipe n’a pas chômé. Les chantiers lancés ont poursuivi leur bonhomme de chemin. Il y a eu la mise en route de travaux et de nouveaux projets sont à l’étude. Il y a également eu des manifestations diverses et variées : cérémonie d’honorariat pour Jean-Pierre Augustin, les repas du CCAS, le centenaire de 14-18, l’exposition de la Croix-Rouge, le Téléthon, la cérémonie de remise de médailles d’honneur, la journée de l’environnement… Parmi les événements marquants, on citera également la réfection de l’ancienne mairie, la création d’une 3e classe à l’école maternelle, la mise en place des Temps d’Activités Périscolaires (TAP), le relooking du logo de Domarin et du bulletin municipal, le nouvel “Infos Domicile”… Le plan climat énergie a lui aussi occupé les élus, tout comme la mise en ligne du site Internet, le nouveau plan de la commune et l’aménagement d’un accès de stationnement au groupe scolaire.
""En deux ans, il s’est passé beaucoup de choses et ce n’est pas terminé. Après le balayage de deux ans de travaux, le maire donnait la parole à l’assemblée. Il prévenait : «On se donne dix minutes pour échanger. Alors, qui se lance ?» Après quelques minutes d’hésitation, un ancien élu s’exprimait. Les questions et les interrogations déboulaient. La première question portait sur l’identité graphique de la commune. «Pourquoi avoir fait un nouveau logo ? Il allait très bien l’autre. Je voudrais voir côte à côte l’ancien et le nouveau pour comparer», lançait l’ancien élu. Et Jean-Pierre Augustin de répondre : «C’est comme ça. Toutes les nouvelles équipes changent de logo. C’est bien le cas à Bourgoin-Jallieu !» Il poursuivait : «Moi, j’ai l’impression de faire un retour sur 1902, entre l’État et l’église. C’est marrant de voir l’église et la mairie côte à côte ! A une époque, pour les habitants, la mairie était une cathédrale. Ils la trouvaient surdimensionnée par rapport à la taille de la commune.» Pour sa part, Alain Mary apportait quelques explications patrimoniales : «Le nouveau logo date d’octobre 2014. Il fallait que nous trouvions ce qui était caractéristique de Domarin. Ensuite, cela nous est apparu comme une évidence de mettre en avant la mairie et l’église du village. C’est ce qui se voit de loin. On sait que c’est Domarin !»
D’un point de vue plus technique, des questions étaient posées sur la sécurisation de la déchetterie de Bourgoin-Jallieu. Des travaux ont été réalisés par le Syndicat Mixte Nord-Dauphiné. Cela apparaissait comme une nécessité suite à deux accidents sérieux. L’assistance apprenait que les systèmes de sécurisation allaient évoluer pour permettre aux bennes de basculer. Désormais, toutes les déchetteries seront équipées de garde-corps.
Ensuite, c’est le cheminement vers l’école qui s’invitait à la soirée. Alain Mary faisait savoir qu’une réunion publique était envisagée courant mai. En attendant, la population est invitée à participer à une réunion animée par la brigade de gendramerie de Bourgoin-Jallieu le 22 avril. Elle se déroulera sur le thème des cambriolages et des gestes élémentaires de sécurité.
Carole Muet

2017-04-11