Le patron de Renault-Nissan était toujours en garde à vue au Japon mardi matin après son arrestation la veille.

Lire l'article originel >>