Artisan du renouveau de Wyler

par | 8 Mai 2008

En poussant la porte vitrée de ce petit atelier du quartier des Eaux-Vives, il n’y a pas de doute nous sommes bien chez un cordonnier (Atelier Betto). L’odeur du cuir ne trompe pas. Les artisans afférés à confectionner ou réparer chaussures et sacs à main suscitent l’intérêt du visiteur.

C’est ici dans l’une des plus vielles cordonneries de la ville que Bruno Grande actuel patron de la marque Wyler Genève nous a donné rendez-vous. Cet italien d’origine est aux commandes de la marque Genevoise depuis le 11 septembre 2006. Auparavant, il s’est aguerri durant 7 ans au monde de l’horlogerie au sein de Swatch Group ou il a travaillé pour les marques Omega, Swatch ou encore Longines.

Question rituelle désormais, pourquoi avoir choisi de nous emmener dans cet atelier pour réaliser cette interview?
Pour le lien avec les voyages, si je regarde ces valises, j’essaye de m’imaginer toutes les histoires qu’elles ont vécues. C’est ce goût pour les voyages que je voulais vous faire partager. Pour relancer la marque nous avons utilisé ce lien avec les voyages, notre packaging fait d’ailleurs référence au voyage en avions, en trains, en voitures…

Pourquoi avoir décidé de reprendre la marque Wyler Genève qui avant vous se nommait Wyler Wetta?
Je ne pensais pas qu’il s’agissait d’un défi de ce type. Quand le challenge m’a été proposé, il me manquait des éléments et je me suis vite rendu compte de la masse de travail. Il faut dire que la famille Binda propriétaire de la marque, nous a énormément soutenus et surtout elle nous a laissé carte blanche.

Quels étaient les éléments clés qu’il a fallu mettre en avant pour séduire à nouveau?
Il y avait le concept de ce mouvement monté sur ressort, qui est unique. Cet élément faisait le lien entre l’histoire de Paul Wyler le fondateur de la maison et le développement d’aujourd’hui. Désormais, nous avons une stratégie bien établie pour plusieurs années en termes de développement produit. C’était un concept bien défini sur le papier, mais il fallait le rendre fonctionnel. Une aventure fantastique qui vous arrive une fois ou deux dans une vie.

Après avoir travaillé pour un grand groupe comme Swatch , que ressent-on quand on prend les rênes d’une petite société?
Ça fait du bien. Ça fait du bien car on retrouve le contact avec tout ce que l’on a perdu. Au début nous étions deux. Il fallait faire les fax, répondre au téléphone, remettre en place le bureau. On se payait nous-mêmes les salaires. Relancer l’identité de la marque, travailler avec les designers, la production. Il fallait faire avancer plusieurs choses en parallèle. Je me réveillais la nuit en me disant oh là là, j’ai oublié, cela ça veut dire un mois de délai supplémentaire.
C’est clair, si vous évoluez dans une structure qui compte vingt et un mille employés et que votre mission est de reprendre une marque, il y a vingt cinq personnes qui viendront vous aider pour traiter les points sensibles ou vous donner des conseils. Dans le cas de Wyler Genève, on était loin de tout cela.

Qu’est-ce que vous vous êtes dit quand il a fallu se mettre au travail?
On était un peu dans notre coin, mais ce n’est pas si mal non plus, car nous avons pu faire comme nous le souhaitions. Pour avancer il faut se remonter les manches et tout reprendre depuis zéro. Tout d’abord, il fallait restructurer les choses, pour s’organiser. Quand vous êtes dans une start up un jour vous allez à gauche, cela vous amène dans un petit chemin et quand vous grandissez, il devient trop étroit. Dans ces moments-là, il faut accepter d’être flexible. La flexibilité sans repère c’était la difficulté principale. Non seulement pour moi mais également pour les gens qui m’entourent. Nous sommes obligés de redimensionner la taille de l’entreprise régulièrement en fonction des objectifs.

Pourquoi avez-vous choisi de changer le nom de la marque?
C’était le choix de la famille Binda, qui a voulu retourner aux sources de Wyler et redonner son nom original à cette société en changeant le positionnement de la marque vers le haut. Pour cela on a fait évoluer le design des modèles plus classiques, à plus modernes, pour une entrée de gamme à 8500.- Frs.

Pour combien de pièces produites?
En 2007, 1’000 et cette année environ 2’000 pièces.

Cette année, vous produisez la première montre «Carbon Neutral» en quoi cela consiste?
C’est le résultat d’une réflexion interne, nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire, face au problème du réchauffement climatique, en outre, réduire notre impact sur l’environnement. Pour cela il fallait réduire nos émissions de CO2 ou les compenser, grâce à divers projets de reforestation, par exemple, ou de sensibilisation à l’environnement. Certains modèles de la nouvelle collection ont été modifiés pour réduire le transport, entre autres. Mais on ne s’arrête pas à des changements sur les montres pour se nettoyer la conscience, on essaye de prendre des initiatives concrètes telle que la suppression de nos dossiers de presse imprimés que nous avons remplacé par des clés USB, etc.

Durant ces périodes intenses, vous avez beaucoup sollicité vos proches?
Oui, car les heures de travail, je ne les ai jamais comptées. J’ai la chance d’avoir une famille fantastique cela m’aide pour mes idées et pour la remise en question.

Vos enfants sont grands?
J’ai un fils de 4 ans et une petite fille de 16 mois.

Et comment faites-vous pour déconnecter?
Quand je rentre chez moi et que j’ouvre la porte, je déconnecte. Mes enfants, ma famille, cela me permet de penser à autre chose, c’est un peu la soupape pour évacuer le stress de la journée. A la maison les priorités ne sont pas les mêmes. C’est le problème du Doudou, ou alors de la pièce perdue du puzzle de mon fils. C’est génial car tout le reste s’évacue en 5 secondes. Propos recueillis par Jean-Baptiste Guillet

img9205.jpg

C’est ici dans l’une des plus vielles cordonneries de la ville que Bruno Grande actuel patron de la marque Wyler Genève nous a donné rendez-vous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Mobilité : les Savoie relèvent le challenge

Le classement de la dixième édition du challenge Mobilité d’Auvergne-Rhône-Alpes a montré que des établissements des deux départements étaient sensibles aux modes de déplacements alternatifs. Les chiffres sont là ! Chaque jour, en Auvergne- Rhône-Alpes, 2,3 millions d’actifs parcourent 50 millions...

2ème confinement : téléchargez vos attestations de déplacements

Attestation de déplacement dérogatoire numérique : https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/ Attestation de déplacement dérogatoire : https://groupe-ecomedia.com/wp-content/uploads/2020/10/30-10-2020-attestation-de-deplacement-derogatoire.pdf Justificatif de déplacement professionnel :...

Votre magazine L’EXTENSION Novembre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine L'EXTENSION Novembre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! Pratique, non...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 30 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°44 du 30 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Haute-Savoie (74) et Savoie (73) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! Pratique, […]

Lafuma : sortie de Bourse prévue le 4 décembre

Le Suisse Calida annonce son intention de retirer le groupe Lafuma du marché. Calida Holding AG a déposé, ce 28 octobre, une offre publique de retrait, suivi d’un retrait obligatoire portant sur les actions de sa filiale Lafuma SA cotée à Euronext Paris, auprès de l’Autorité des marchés...
Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest