Dans le courant de l’hiver 2005-2006, la brigade des cambriolages a enregistré une recrudescence de vols par effraction commis dans des stations-service au cours desquels des coffres-forts étaient fracturés et vidés de leur contenu.

Modus operandi
Le modus operandi était toujours le même: le ou les auteurs s’introduisaient en forçant un accès situé à l’arrière de la station service, à l’aide de pieds-de-biche ou de tournevis. Une fois à l’intérieur, le boîtier de l’alarme était neutralisée. Le coffre-fort de la station était systématiquement la cible du ou des auteurs. Il était soit forcé sur place, soit emporté et ouvert à l’aide de différents outils tels que masses, pioches ou encore meuleuses.

Traces biologiques
Des traces biologiques avaient été prélevées sur deux cambriolages au cours desquels des coffres-forts avaient été éventrés et leur analyse a permis de déterminer le profil d’un suspect. Récemment interpellé par la police vaudoise lors d’un contrôle routier, un homme de nationalité roumaine âgé de 34 ans a été mis à disposition de la police valaisanne puis de nos services à la fin juillet 2006, afin d’y être entendu. C’est ainsi que cet auteur a reconnu la commission de cinq cambriolages au cours desquels il fracturé cinq coffres-forts.

214’000 CHF en liquide
Le montant total du préjudice, sans les dégâts, s’élève à environ CHF 270’000.–. Notons qu’il est notamment composé de CHF 214’705.45 en argent liquide. Isabelle Cuendet, Juge d’instruction, est en charge de ce dossier.

img493.jpg

Le montant total du préjudice, sans les dégâts, s’élève à environ CHF 270’000