En 1999, la caisse de pension des CFF a reçu plus de 12 milliards de francs à titre de refinancement. Son taux de couverture s’établissait ainsi à 100 % au moment où elle devenue autonome. Le Conseil fédéral propose aujourd’hui un nouveau projet d’assainissement avec quatre variantes à choix. Car la caisse a pris un mauvais départ. Selon économiesuisse, il pourrait en coûter jusqu’à 3 milliards de francs.

Les problèmes rencontrés
La caisse a rapidement été confrontée aux mêmes difficultés que les autres établissements: sa santé financière s’est détériorée avec la chute des cours boursiers au début des années 2000 et son taux de couverture a chuté. A l’instar d’un grand nombre de caisses, l’institution des CFF s’est trouvée confrontée à une obligation d’assainissement.

Pour économiesuisse les dirigeants des CFF et de la caisse de pension sont invités à assumer leurs responsabilités. Leur institution a été refinancée et déclarée autonome. La contrepartie de l’indépendance et de l’autonomie est la perte de l’assurance tous risques étatique. Du point de vue de l’économie, il n’est pas acceptable de réclamer l’injection de plusieurs milliards de francs supplémentaires!

img9784.jpg

Pour économiesuisse les dirigeants des CFF et de la caisse de pension sont invités à assumer leurs responsabilités