Constatez-le avec nous, à Chamonix, les glaciers se retirent.

Les bâtiments à énergie positive (Bepos) font-ils partie des solutions pour conduire une politique énergétique préservant l’environnement ?

Le parrain suisse de l’Observatoire, Claude Haegi, assume ses liens avec la région alpine ! C’est au cœur du massif du Mont-Blanc qu’il organisera son prochain atelier.

Quel meilleur point de vue que celui-là, face au glacier des Bossons, pour prendre conscience des effets du réchauffement climatique ? Quel contexte plus éloquent pour admettre l’urgence à adopter des mesures énergétiques protectrices du patrimoine naturel ?

Claude Haegi ne comptera cependant pas seulement sur la dramaturgie du paysage pour amorcer le débat. Son atelier « au sommet » comprendra deux temps forts.

Le premier s’orchestrera autour de la question des bâtiments à énergie positive – Bepos- qui se développent très progressivement, en montagne et en plaine. Il y sera largement question du nouveau refuge du Goûter, qui culmine à 3853 m. mais ensuite d’autres exemples, de technologies innovantes permettant une accélération de cette démarche qui concrétiserait les grandes ambitions gouvernementales à ce sujet.

Après une montée en téléphérique au sommet du Brévent (2525m) et une pause de midi autour d’une assiette montagnarde, le début de l’après-midi sera consacré à l’évocation du changement climatique et du retrait des glaciers.

Plusieurs intervenants – concepteurs du Refuge et d’autres bâtiments, ingénieur orientés sur les Bepos, glaciologues et le président de la Compagnie du Mont-Blanc – viendront présenter leurs expériences et en débattre.

En ce lieu magique, Claude Haegi à l’ambition de s’appuyer sur un constat physique de l’état des glaciers pour renforcer le soutien à des solutions énergétiques concrètes en faveur du climat.

Lundi 21 septembre 2015
De 9h30 h à 16 h à Chamonix et au Brévent face au Massif du Mont-Blanc

Programme détaillé sur www.fedre.org
Inscriptions par e-mail à info@fedre.org

blank

img20820.jpg