La Commission européenne de Bruxelles en étroite coordination avec Londres a décidé d’interdire toute exportation dans l’Union Européenne de bétail vivant, de viande et de produits laitiers issus de toute la Grande-Bretagne. L’île a été classée lundi « zone à haut risque » après la découverte d’un foyer de fièvre. La « zone à haut risque » (empêchant tout exportation de bovins, porcins et ovins vivant et de leurs produits dérivés) ne comprend par l’Irlande du nord. Les chevaux, qui ne peuvent contracter la maladie mais peuvent la transmettre, pourront être exportés s’ils disposent de certificats médicaux.
Les ports britanniques devront notamment s’assurer que les pneus des véhicules quittant le pays passent sur du désinfectant. L’ampleur de la dernière épidémie de fièvre aphteuse de début 2001 avait traumatisé la Grande-Bretagne: 2.030 cas avaient été identifiés et plus de six millions d’animaux avaient été abattus. La crise avait coûté aux quatre pays concernés près de 2,7 mds d’euros et l’UE les avait dédommagés à hauteur de 465 millions d’euros.

img5764.jpg

No Entry please