Le coût du système de santé se montait à 55,3 milliards de francs en 2007, selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS). Après s’être considérablement affaiblie ces trois dernières années, la croissance a atteint 4,9% par rapport à l’année précédente. Les coûts de la santé représentent, comme en 2006, 10,8% de la valeur ajoutée totale de l’économie en 2007.

La progression des coûts de la santé a été nettement plus marquée en 2007 qu’au cours des cinq années précédentes. La tendance au ralentissement observée jusqu’ici ne s’est donc pas maintenue. Compte tenu de la forte croissance économique, de 5,2% en termes nominaux, les coûts des biens et services de santé représentent, comme en 2006, 10,8% de la valeur ajoutée totale de l’économie. On peut aussi parler d’une stabilisation par rapport à 2002 (10,9%). La comparaison entre les pays de l’OCDE (derniers chiffres en 2006) montre que ce sont les USA qui utilisent le plus de ressources pour le système de santé, avec une part de 15,3% du produit intérieur brut (PIB), devant la France (11%) et la Suisse. L’Allemagne se place en 4e position avec 10,6%.

Nette hausse des coûts des hôpitaux et des institutions médico-sociales
Les coûts des hôpitaux, traitements ambulatoires inclus, ont augmenté de 5,8% en 2007, soit un niveau nettement supérieur à la moyenne des cinq dernières années (+2,9%). Depuis 2002, l’augmentation annuelle des coûts des hôpitaux est nettement plus marquée pour les prestations ambulatoires (+7,1% en moyenne) que pour les prestations intra-muros (+2%) Cette tendance s’est poursuivie en 2007. Les coûts des établissements pour personnes âgées et malades chroniques (homes médicalisés) ont également connu une progression plus nette (+5,4%) que les coûts totaux du système de santé. Cette augmentation est supérieure à la moyenne des cinq années précédentes (+3,8%).

Evolution stable pour les services ambulatoires
Atteignant 3,5% par rapport à 2006, la hausse annuelle des coûts des services de santé ambulatoires est légèrement supérieure à la moyenne des cinq années précédentes (+3,4% par an). Les coûts des organisations d’aide et de soins à domicile ont toutefois augmenté de 6,3% par rapport à 2006, ce qui représente une hausse supérieure à la moyenne.

Les assurances sociales, principaux agents financeurs
Les coûts du système de santé en 2007 ont été financés comme suit : 16,5% par l’Etat, 42,8% par les assurances sociales, 9,2% par les assurances privées et 31,5% par les ménages privés (autres financements privés inclus). Entre 2002 et 2007, les coûts totaux du système de santé et, en conséquence, les moyens financiers requis ont augmenté de 3,1% en moyenne annuelle. Les assurances sociales, principal agent financeur direct du système de santé, ont assumé la plus grande partie des hausses des coûts, avec une part en augmentation annuelle de 4,6%. Dans les assurances sociales, les dépenses nettes de l’assurance obligatoire des soins, avec une croissance de 4,7%, ont connu une progression supérieure à la moyenne depuis 2002. La participation des assurés aux coûts de l’assurance obligatoire des soins a également augmenté dans les mêmes proportions.

Mais un changement de tendance s’est produit en 2007 : la hausse des dépenses des assurances sociales par rapport à 2006 (+4,4%) a été légèrement inférieure à celle observée en moyenne sur les cinq dernières années. En revanche, l’augmentation du financement par les assurances privées (+5,6%) et l’Etat (+7,0%) a été supérieure à la moyenne.

img12298.jpg

Coût et financement du système de santé en 2007.