Banque de Savoie, l’affinité paie

Banque de Savoie, l’affinité paie
Banque de Savoie, l’affinité paie
5 (100%) 1 vote

La banque affinitaire a tenu bon sur ses valeurs en 2017. Elle en récolte aujourd’hui les fruits.

Thierry Zaragoza, qui a succédé à Luc Hermet au poste de directeur général de la Banque de Savoie en cours d’année, vient de présenter des résultats flatteurs pour l’exercice 2017, mais que le niveau du produit net bancaire reflétera mieux en 2018 qu’en 2017. La «PME bancaire» – c’est ainsi qu’il la définit – a conquis 2150 nouveaux clients particuliers, 300 professionnels, 113 nouvelles entreprises, tandis que 51 dirigeants sont devenus clients à titre privés.

50000 clients, 55000 rendez-vous

Pour Thierry Zaragoza, ces bons chiffres sont le résultat du positionnement de l’établissement. «Nous sommes une banque affinitaire, c’est-à-dire que nous revendiquons une proximité d’idées, de valeurs… et bien sûr géographique avec nos clients, mais aussi que nous attachons une importance toute particulière à la qualité de la relation. Notre activité est réalisée pour moitié avec des entreprises, pour moitié avec une clientèle de particuliers et patrimoniaux, auprès de qui nous jouons la carte de la disponibilité et de la qualité du conseil. Nos équipes ont assuré 55 000 rendez-vous en 2017 – pour 50000 clients! – dont 5500 rendez-vous directement chez le client.»
Une proximité physique qui n’exclut pas pour autant le recours aux écrans et autres automates. «Filiale de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, nous nous appuyons sur son savoir-faire informatique et offrons toutes les facilités actuelles… dont celle de confier à son conseiller l’élaboration de son dossier et la construction d’une offre adaptée à son besoin. Nous ne sommes pas là pour placer des produits, mais d’abord pour comprendre nos clients.»

Stratégie gagnante, donc. La fréquentation “utile” (pour des conseils, des prises de rendez-vous…) n’a pas diminué à la Banque de Savoie au cours des cinq dernières années. Quant à l’activité bancaire, elle est à l’image du dynamisme des départements. Le volume des crédits immobiliers progresse de 10% (1341 dossiers pour 187 millions d’euros), celui des crédits à la consommation affiche +2 % (1 860 dossiers pour 26 millions). 10 %, c’est aussi la hausse du volume des investissements professionnels accompagnés (608 projets pour 68 millions). Pour les entreprises, 237 projets ont été financés pour 57 millions, plus 9 millions d’accompagnement en crédit-bail mobiliers. Au total, la croissance des encours moyens de crédit atteint 11,3% à 1185 millions. Quant à la collecte d’épargne, elle se porte également très bien, merci. L’encours des ressources atteint 1179 millions, avec 1 300 nouveaux PEL et 1 470 nouveaux contrats d’assurance-vie. Les dépôts à vue ont augmenté de 20% en 2017 aussi bien pour les particuliers (+12%) que pour les entreprises (+25%).

Les résultats se redressent

« Nos fondamentaux sont bons, notre stratégie est la bonne », assurent donc Thierry Zaragoza et Luc Romedenne, directeur général adjoint. Pourtant, les résultats d’exploitation n’ont pas traduit en 2017 le dynamisme de l’activité. Le produit net bancaire (PNB) s’élève à 42,7 millions, en recul de 4,2% par rapport à 2016. « Nous évoluons dans un environnement de taux très bas depuis 2010, explique le directeur général. Cela a entraîné la renégociation ou le remboursement par anticipation de certains emprunts. Or, dans le même temps, l’argent collecté était placé à des taux qui n’ont pas baissé dans les mêmes proportions que les taux des crédits… Ces deux facteurs ont dégradé la rentabilité de notre bilan, mais nous pensons que cette période se termine. Le premier trimestre 2018 marque une inversion de tendance. Les renégociations de crédits se sont arrêtées, les remboursements anticipés retrouvent leur étiage normal tandis que dans le même temps, l’activité professionnelle continue de performer, avec un +40%!»


Par Philippe Claret


 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

Fruité, une usine qui a du jus !

Fruité, une usine qui a du jus !

Visite du site Fruité de La Roche-sur-Foron, où 160 millions de briques de jus de fruits et autres boissons sans alcool sont fabriquées tous les ans. C'est à La Roche-sur-Foron que sont fabriqués les jus de fruits bio et non bio des marques Pressade et Fruité (les...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti4 (80%) 1 vote Selon l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, l’économie régionale enregistre au premier trimestre 2018 un léger coup d’arrêt consécutif à une année 2017 très, ou trop, dynamique. Explications… «On a vécu, globalement, une année 2017 particulièrement dynamique, à la fois sur les plans national et international, avec un impact […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com