Coup de tabac pour le groupe vendéen. Les rétorsions européennes aux mesures protectionnistes américaines ont pénalisé le groupe à hauteur de 25 millions, sur un marché de la plaisance aujourd’hui en ralentissement.

Lire l'article originel >>