Certes, l’événement avait une portée nationale avec des invités prestigieux ""comme le ministre du Travail, François Rebsamen, ou Pierre Gattaz, le président du Medef. Mais ce vendredi 10 avril, c’est surtout l’audace de deux entrepreneurs berjalliens, Jacques Chanut et Paul Moulin, qui était saluée lors de la pose de la “première pierre” du futur Centre-Folatière en présence de nombreux élus locaux et partenaires de l’opération. Associés dans un chantier qui va transformer le coeur de Bourgoin-Jallieu, le patron de Chanut Bâtiment et celui de Moulin TP ont osé voir les choses en grand pour leur ville.
L’investissement, de l’ordre de 55 millions d’euros, est conséquent. C’est simple, l’aménagement de ce “nouveau quartier” de 2,8 hectares mêlant logements, commerces, allées piétonnes et parking souterrain est le plus gros chantier actuel en Rhône-Alpes. Le maire, Vincent Chriqui, appréciait : «Le Centre-Folatière est un projet magnifique par son ampleur et son insertion dans la ville. Son articulation harmonieuse avec la rue piétonne, qui va être rénovée, va contribuer à faire de Bourgoin-Jallieu une ville plus rayonnante et attractive !» C’est l’ensemble du site de l’ancien hôpital qui va prendre un nouveau visage, séduisant.
Parmi la “grande famille” du BTP présente pour l’occasion, Christian Baffy, président de l’Immobilière 3F, soulignait : «Je suis vraiment très fier lorsque je vois que deux PME familiales sont capables de porter une construction de cette ampleur.» Aux côtés des investisseurs, du PDG du groupe Cora (grande surface alimentaire) et des différents partenaires, Paul Moulin indiquait : «Il y avait effectivement une petite dose de folie dans cette affaire, avec une prise de risque à la fois technique et financière. Mais nous y avons toujours cru, nous n’avons jamais rien lâché. Merci à tous ceux qui nous ont fait confiance, à Jacques et à moi !»

Des logements, des commerces et 230 emplois à la clé
Alors que Raymond Feyssaguet, vice-président de la CAPI, rappelait avec malice à Jacques Chanut qu’il était fils de maçon, chaque partenaire était invité à manier la truelle pour cimenter cette fameuse “première pierre”. En arrière-plan, la hauteur des grues donnait toute la dimension d’un chantier qui va faire travailler jusqu’à 200 personnes au plus fort des travaux. Le futur “Centre Folatière” est un aménagement urbain vraiment innovant avec une mixité plutôt rare en centre-ville. à terme, pas moins de 330 logements de standing en accession libre et 60 logements sociaux seront construits, côtoyant des surfaces commerciales en rez-de-chaussée sur environ 7800 m2, dont un hypermarché de l’enseigne Cora. «Entre tous les magasins et les restaurants, nous tablons sur la création d’environ 230 emplois fixes», indique Jacques Chanut.
Des toitures végétalisées et une grande place centrale arborée apporteront du “souffle” à ce nouveau quartier qui aura son propre parking souterrain de 935 places. Personne n’a été oublié, une résidence-service “seniors” de 101 appartements faisant également partie de la 1ère tranche. S’appuyant sur de solides fondations, l’aventure humaine se poursuit. Avec une livraison prévue fin 2017.
Stéphane Perrin


2016-04-16