Au nom de la Suisse, Micheline Calmy-Rey a demandé un arrêt des hostilités entre le Hezbollah libanais et l’armée israélienne et l’application du droit humanitaire. Elle a également insisté sur la nécessité d’une solution négociée au conflit. La cheffe du Département fédéral des Affaires étrangères estime qu’un échange de soldats israéliens enlevés et de prisonniers détenus en Israël pourrait constituer un premier pas.

Les suisses rapatriés
Un ferry a été affrété par Berne et devrait mouiller samedi dans le port de Beyrouth pour embarquer les ressortissants helvètes qui le souhaitent. 500 Suisses ont déjà quitté le Liban et 400 autres cherchent encore à partir.

Plus de 400 personnes pour la cause libanaise à Genève
Plus de 400 personnes ont répondu à l’appel pour la paix de la Coordination des citoyens et des amis du liban mercredi 19 juillet.

img390.jpg

Micheline Calmy-Rey a demandé un arrêt des hostilités entre le Hezbollah libanais et l’armée israélienne