La liste rouge actualisée de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) montre que la disparition des espèces s’est poursuivie en 2011. En de nombreux endroits, les espèces animales et végétales luttent pour survivre. Le rhinocéros sud-africain a ainsi enregistré un triste record en 2011, celui du nombre de bêtes tuées par des braconniers. Jamais il n’y en avait eu autant. Pour le lagopède alpin, plus proche de chez nous, ce sont les changements climatiques qui posent problème.
Il y a pourtant aussi de quoi se réjouir: grâce à l’engagement du WWF, les gorilles des montagnes du Congo sont pour l’instant en sécurité. La réintroduction du gypaète barbu dans les Alpes suisses est également un succès. L’année se terminant, le WWF dresse un bilan et présente les perdants et les gagnants de 2011.

img18320.jpg

Le Gypaète barbu est une des espèces que l’on peut redécouvrir dans la nature.