En 2004, comme en 2002 et 2003, l’activité du marché de l’immobilier est en croissance : 2 637 transactions ont été ainsi comptabilisées, contre 2 575 en 2003, soit une augmentation de 2,4 %. Exprimée en termes monétaires, la hausse nominale atteint 2,5 % (4,084 milliards de francs, contre 3,986 milliards de francs).

Rôle des particuliers
Les particuliers sont les principaux acteurs du marché avec, en 2004, 63 % du total des ventes (ou 1 569 ventes) et 85 % du total des achats (ou 2 118 acquisitions). Suivent les professionnels de l’immobilier ou de la construction et les sociétés anonymes. Ces trois catégories d’opérateurs
cumulent 93 % des ventes et 94 % des achats.

83% des transactions pour 49% de la valeur
Les terrains non bâtis, les appartements en propriété par étage (PPE) et les villas, pris ensemble, représentent 83 % du nombre total des transactions (2 056 transactions). Toutefois, avec 1,9 milliard de francs, ces trois types d’objets ne concentrent que 49 % de la valeur totale des ventes. Le
solde (2,0 milliards de francs) est formé de bâtiments à plusieurs logements, de bâtiments mixtes, de bâtiments commerciaux, industriels ou autres et de locaux commerciaux.

Chute du non bâti
En 2004, le nombre de transactions sur terrains non bâtis diminue fortement : 162 transactions, contre 286 en 2003, soit – 43,4 %. En termes de superficie, le recul atteint 52,4 % et, exprimée en termes de valeur, la diminution est de 50,3 %. La plus forte proportion de transactions de terrains non bâtis (44 %) est enregistrée en zone «villa», et le prix moyen au m2 s’y fixe à 642 francs en 2004 (603 francs en 2003).

PPE et villas
Avec 1 143 ventes – le pic de la série établie depuis 1990 –, les transactions portant sur les appartements en PPE représentent, en 2004, 46 % des transactions et 19 % de la valeur totale des ventes. Le nombre de transactions portant sur des villas est de 751 en 2004. Comme pour les appartements
en PPE, il s’agit du nombre le plus élevé enregistré depuis l’origine de la série. Les transactions sur villas représentent 30 % du total, ce qui correspond, en termes de valeur, à 28 % du montant total des ventes.

img406.jpg

Le nombre de transactions portant sur des villas est de 751 en 2004. Il s’agit du nombre le plus élevé enregistré depuis l’origine de la série.