En janvier 2006, le Département des affaires culturelles a lancé le Chéquier culture. Cette initiative venait combler une lacune dans le dispositif des mesures visant à faciliter l’accès des publics à la culture (billets de spectacle à prix réduit pour les jeunes, les étudiants, les aînés et les personnes en difficulté).

Le Chéquier culture est donc destiné à des personnes aux revenus modestes – bénéficiant des subsides A, B ou 100% de l’assurance-maladie – âgées de 26 à 64 ans et domiciliées sur le territoire de la Ville de Genève. Grâce aux six chèques de dix francs offerts et acceptés dans un réseau de plus de cinquante partenaires (théâtre, opéra, concerts, danse, cinéma, festivals…), ces personnes peuvent faire valoir ces chèques sur le prix d’entrée des spectacles de leur choix.

En 2007, l’aventure a pris de l’ampleur
Durant l’année 2006, certaines communes genevoises, sur l’impulsion de l’Association des communes genevoises (ACG), ont en effet décidé de s’associer au Chéquier culture. Aujourd’hui, ce sont donc 20 communes qui proposent à leurs citoyens le Chéquier. Il s’agit d’Anières, Bernex, Carouge, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Collonge-Bellerive, Confignon, Corsier, Grand-Saconnex, Gy, Lancy, Meyrin, Plan-les-Ouates, Pregny-Chambésy, Presinge, Puplinge, Soral, Vandœuvres, Versoix et Veyrier. Avec l’arrivée de nouvelles communes, le réseau des partenaires culturels s’est également élargi. Ainsi, de 41 institutions au moment du lancement du Chéquier, il regroupe aujourd’hui 58 partenaires.

Quelques chiffres pour 2006
Durant l’année 2006, 3’762 chèques ont été distribués auprès de 627 personnes. Celles-ci ont effectivement utilisé 923 chèques, principalement au CAC-Voltaire, au Grand Théâtre, à La Revue, aux représentations de la Compagnie Confiture, à La Bâtie, à la Comédie et au Poche.

img2207.jpg

L’accès à la culture facilité pour le plus grand nombre