Au terme de la rencontre Sion – Ried, le bilan de la surveillance et de l’encadrement du public dans l’enceinte du Stade de Genève et à ses abords (complexe commercial et hôtelier de La Praille) peut être qualifié de positif.

190 agents de sécurité
La sécurité des 7’500 spectateurs a été assurée par une équipe de quelques 190 personnes (agents de sécurité, stewards de sûreté, stadiers et samaritains) coordonnées par Python Sécurité Sàrl. Si le match était classé «à risques», aucun débordement n’était à signaler après le coup de sifflet final, mis à part quelques engins pyrotechniques interdits éteints par les stewards de sûreté.

260’000 spectateurs en 2006
A ce jour, 25 événements ont été organisés au Stade de Genève en 2006, allant des matches de 1ère Ligue aux rencontres internationales comme Suisse-Italie et ses 30’000 spectateurs. En comptabilisant les entrées du match Sion–Ried, ces rendez-vous représentent quelque 260’000 spectateurs depuis le début de l’année. Du point de vue de la sécurité, ils affichent un bilan particulièrement positif puisque aucun débordement n’a été enregistré.

Sécurité Python
La surveillance dans le Stade de Genève et à ses abords (complexe commercial et hôtelier de La Praille) est confiée à la société Python Sécurité Sàrl. Les opérations sont coordonnées en direct par son directeur, Christian Python, chargé de sécurité et chef des opérations de la Fondation du Stade de Genève et également membre de la commission de la Swiss Football League en matière de sécurité. A ce titre, l’entreprise collabore au concept de sécurité des matches de l’EURO 2008.

img666.jpg

Un stade bien sécurisé