Des tests de l’Office fédéral de la communication ont révélé que les appareils de lecture des passeports biométriques pourraient être facilement piratés. En effet, le rapport final indique que pour certains appareils, une antenne de 50 cm ainsi qu’un récepteur suffiraient pour capter les données à 25 mètres de distance. Selon le porte-parole du Département de justice et police, cet élément ne poserait aucun problème, puisque les données sont codées. A noter que malgré l’impossibilité de pouvoir lire les informations sans une clé électronique, des filtres ont été ajoutés.

img12747.jpg

Passeports biométriques: les lecteurs pourraient être piratés.