Les marchés actions européennes ont été plébiscités par les gestionnaires durant le premier semestre 2007. Cela devrait se poursuivre durant le reste de l’année. La demande domestique de la région progresse, du fait de l’accélération de la croissance économique de pays majeurs, tels que l’Allemagne, tandis que les exportations restent dynamiques. Les actions européennes continuent toutefois à être traitées avec une décote par rapport aux actions américaines et, par conséquent, disposent d’un potentiel de progression. Le niveau des fusions & acquisitions devrait également soutenir les marchés dans cette région.

Les actions allemandes, en particulier, ont remarquablement performé cette année, générant un rendement de près de 20%. En effet, l’indice Dax a surperformé les autres indices européens, soutenu par les progressions substantielles de valeurs importantes qui en font partie, notamment DaimlerChrysler, Siemens et Bayer.

Même si les valorisations ne sont plus aussi attractives qu’au début de l’année, nous restons positifs sur les perspectives des actions allemandes. La hausse de la croissance économique et les signes d’une inflation salariale devraient soutenir la confiance et la demande domestique. Les consommateurs allemands ne semblent pas avoir été affectés négativement par la hausse récente de la TVA. Les exportations restent aussi soutenues par des commandes en hausse provenant d’Asie, suggérant une possible révison à la hausse des prévisions de croissance du PIB allemand.

Il est établi que les taux d’intérêt de la zone euro sont sur une trajectoire ascendante. La Banque Centrale Européenne a déjà relevé ses taux directeurs deux fois cette année – à 4% – et la plupart des commentateurs s’attendent à ce qu’elle continue à resserrer sa politique monétaire. Mais si les taux d’intérêt augmentent c’est pour une bonne raison : la forte croissance. La bonne nouvelle c’est que l’inflation semble être sous contrôle.

Les baisses annoncées de l’impôt sur les sociétés devraient avoir un effet positif sur les entreprises. Par ailleurs, les améliorations de productivité devraient également accroître les retours pour les actionnaires. Le niveau exceptionnel de fusions & acquisitions soutient également les valorisations, qui, en dépit du rallye, restent attractives par rapport à la moyenne à long terme.

L’amélioration de la croissance économique soutient les entreprises industrielles comme Man et ElringKlinger, dans lesquelles nos portefeuilles européens sont investis. Rhoen-Klinikum et Fresenius Medical Care pour le secteur santé, ainsi que Bayer et Lanxess pour le secteur chimie font aussi partie de nos actions préférées. Dans le domaine des small caps, nous continuons de trouver, dans plusieurs secteurs, des entreprises qui affichent une croissance bénéficiaire rapide, promettant ainsi des valorisations plus élevées.

par William Davies, Responsable actions européennes chez Threadneedle Investments

img5642.jpg

L’expert William Davies est convaincu que les perspectives restent favorables au deuxième semestre pour les actions européennes, en particulier allemandes.