Tous les indicateurs du baromètre de l’emploi publiés quatre fois par an par l’Office fédéral de la statistique (OFS) affichent un rythme de croissance soutenu. Aussi bien le nombre de personnes actives occupées que celui des emplois a fortement progressé. D’après l’indice des places vacantes et l’indicateur des perspectives d’évolution de l’emploi, la hausse devrait se poursuivre au cours du prochain trimestre.

A la fin du 2e trimestre 2007, la Suisse comptait 2,3% d’actifs occupés de plus qu’un an auparavant selon la statistique de la population active occupée (SPAO ; chiffres provisoires). Comme lors des deux trimestres précédents, la progression du nombre d’actifs occupés a dépassé 2% en rythme annuel, aussi bien chez les hommes (+2,1% à 2,415 millions) que chez les femmes (+2,5% à 1,953 millions).

Selon la statistique de l’emploi (STATEM), la croissance du nombre d’emplois a atteint 2,4% en rythme annuel. Le secteur secondaire (+2,8%) a continué sa forte progression, alors que le tertiaire a connu une embellie notable (+2,2%).
D’après les indicateurs à court terme de la STATEM, cette tendance devrait se poursuivre au trimestre pau vu de l’évolution positive de l’indice des places vacantes (+32% par rapport au 2e trimestre 2006) et de l’indicateur des perspectives d’évolution de l’emploi (+2,2%).

Progression de toutes les catégories de personnes actives occupées
La Suisse comptait 4,369 millions d’actifs occupés à la fin du 2e trimestre 2007. Aussi bien le nombre de travailleurs suisses (+1,6% à 3,231 millions) que le nombre de travailleurs étrangers (+4,1% à 1,138 millions) a progressé par rapport au trimestre correspondant de l’année précédente. L’effectif d’actifs occupés a augmenté dans toutes les catégories d’étrangers considérées : le nombre des titulaires d’une autorisation d’établissement s’est accru de 0,2%, alors que la hausse a été bien plus forte chez les titulaires d’une autorisation de séjour (+9,3%), chez les titulaires d’une autorisation de courte durée (+8,7%) et chez les frontaliers (+7,4%).

Emplois par secteurs et divisions économiques : le tertiaire en forte croissance
Selon la statistique de l’emploi (STATEM), les secteurs secondaire et tertiaire comptaient 3,737 millions d’emplois au 2e trimestre 2007, soit une nette progression de 2,4% en rythme annuel. Converti en équivalents plein temps, le total de l’emploi a connu une hausse annuelle exceptionnelle (+2,5% ; +75’400).

Alors que le boom du secteur secondaire se poursuit (+2,8% ; +27’000), le tertiaire a connu un taux de croissance soutenu (+2,2% ; +59’400). Une progression d’une telle ampleur dans ce secteur n’avait plus été observée depuis l’hiver 2001.

Dans le secteur secondaire, seules 4 divisions économiques sur 25 ont enregistré une perte d’emplois par rapport au 2e trimestre 2006. En valeurs absolues, les plus fortes progressions annuelles se retrouvent une fois de plus dans les branches «Instruments médicaux/précision, horlogerie» (+6300 ; +7,8%) et «Construction» (+6100 ; +2,1%). Au niveau du tertiaire, 20 divisions économiques sur 24 s’inscrivent en hausse, avec un gain d’emplois particulièrement élevé pour les branches « Autres services fournis aux entreprises » (+15’800 ; +4,7%) et «Santé et activités sociales» (+9100 ; +2,1%).

Au niveau des séries désaisonnalisées, la tendance à la hausse se renforce au niveau du total de l’emploi et du secteur tertiaire (+0,6% par rapport au trimestre précédent), mais semble s’essouffler quelque peu dans le secondaire (+0,4%).

Emplois par grandes régions : croissance marquée dans tout le pays
Toutes les grandes régions de la Suisse ont enregistré des taux de croissance annuels élevés. La hausse la plus nette est à mettre à l’actif du Tessin avec une augmentation de 4,6%. Les autres grandes régions ont également connu une forte progression : Suisse centrale (+2,6%), Suisse du Nord-Ouest (+2,6%), Suisse orientale (+2,4%), Région lémanique (+2,3%), Zurich (+2,1%) et Espace Mittelland (+1,9%).

Evolution de l’emploi : perspectives à la hausse dans toutes les régions et activités
L’indice des places vacantes a poursuivi sa progression (+32% en rythme annuel) pour atteindre 184 points (100 = 2e trimestre 2003), soit son plus haut niveau depuis l’été 2001. Les évolutions sont positives dans l’ensemble des branches économiques et des grandes régions.

Selon l’indicateur des perspectives d’évolution de l’emploi qui atteint 1,08 point (+2,2%), la part des établissements qui annoncent des augmentations d’effectif pour le trimestre prochain est la plus élevée depuis le 1er trimestre 2004.

img5945.jpg

Conjoncture sans accroc pour l’emploi en Suisse