Selon la lettre d’information e-ccig de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève le commerce extérieur suisse a débordé de vitalité au cours des six premiers mois de l’année 2006. Alors que les exportations affichaient une hausse nominale de 11,9% (hausse réelle de 9%), les importations ont bondi de 11,6% (hausse réelle de 6,1%).

Petit bémol
Il faut remonter à 2000 pour retrouver un semestre aussi dynamique. Un bémol à signaler néanmoins : dopé par la flambée des prix du pétrole, le renchérissement a été fort à l’entrée (+ 5,3%). Avec une inflation de moitié inférieure à la sortie, les termes de l’échange se sont sensiblement dégradés. La balance commerciale boucle avec un excédent de 5 milliards de francs.

Les plus fortes progressions
La plus forte progression à l’export revient à l’industrie des denrées alimentaires, boissons et tabacs, avec 18,9%. Des taux de croissance supérieurs à 10% ont également été enregistrés dans les instruments de précision (15,3%), l’industrie chimique (13,6%), l’horlogerie (11,6%) et la métallurgie (10,8%).

Augmentation des ventes en Russie…
Les ventes de produits suisses ont augmenté de façon marquante en Russie, aux Emirats arabes unis et en Inde (jusqu’à 50%). La hausse des ventes a atteint entre 20 et 30% en Pologne, en Norvège, en Corée du sud, au Danemark, au Mexique et en Turquie. Les exportations à destination de l’UE se sont accrues de 9,6%. Elles ont par contre reculé en Malaisie et en Iran.

img526.jpg

Le commerce extérieur suisse a débordé de vitalité au cours des six premiers mois de l’année 2006