Réemploi : Botanic se lance dans la consigne

par | 03 mai 2024

Le 26 mai, l’enseigne de jardinerie Botanic a inauguré son nouveau service de consigne, mis en place dans ses 21 magasins en Auvergne-Rhône-Alpes.

« Nous sommes parmi les premiers distributeurs à utiliser le réemploi en France… nous espérons ouvrir la voie, après deux ans de travail avec nos partenaires Bocoloco (startup à impact qui accompagne les marques et distributeurs) et Alpes Consignes », s’est réjoui Luc Blanchet, président de Botanic (siège Archamps, 442 M€ de CA 2022, 2 480 collaborateurs), qui avait convié pour l’occasion élus et médias dans son magasin d’Annecy-le-Vieux.

Il rappelle au passage que « 92 % des Français se déclarent favorables à la réintroduction de la consigne des emballages de boissons » (source : enquête Ipsos pour Reloop). Avec si l’expérimentation s’avère concluante, un déploiement à plus grande échelle d’ici 2025-2026. Plus de 80 références de liquides principalement (jus de fruits, vins, bières, huiles…) sont concernées, pour commencer.

En contrepartie de chaque contenant en verre (peu importe le format) rapporté en magasin, le client reçoit un bon d’achat 0,20 euro. « Ce montant reste à la charge de Botanic, qui a fait ce choix pour lever les freins et inciter les clients à tenter l’expérience de la consigne et à la renouveler », souligne Luc Blanchet.

Une fois les casiers à bouteilles remplis, Alpes Consignes, société coopérative grenobloise, se charge de collecter les bouteilles (celles répondant à un cahier des charges précis), qu’elle lave et revend à des producteurs locaux (en Isère et dans les Savoie).
Un moyen pour Botanic d’accélérer sa transition.

« De par notre activité, nous sommes engagés dans la préservation de la nature. À l’heure actuelle, nos jardineries sont les seules à proposer un marché 100 % bio et à se lancer dans une démarche de réduction des emballages, et en particulier du plastique « , relève Virginie Huguenin-Richard, responsable marché et alimentation bio chez Botanic. Pour le client, c’est aussi l’occasion d’adopter un mode de consommation plus vertueux.

Luc Blanchet, le président de Botanic, avec une employée du rayon bio qui scanne la bouteille de jus de fruit, qui sera ensuite collectée, lavée et réutilisée. Crédit P.Rey

Patricia Rey

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 17 mai 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 17 mai 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité