Le Conseil administratif de Genève a présenté son budget pour 2007 (qui ne comprend bien entendu que des estimations). Il s’organise selon deux mouvements prioritaires bien définis : le domaine de la petite enfance et le gel des effectifs. André Hédiger et Pierre Muller ont bien assuré que « le Conseil avait maintenu les mécanismes salariaux » et que « la volonté du conseil est de maintenir le pouvoir d’achat des concitoyens ».

Budget en bref
La taxe professionnelle est en léger repli à 100’2 millions, les revenus tirés des amendes ont diminué (preuve du civisme grandissant des automobilistes et du meilleur contrôle effectué). Les revenus et les charges de la ville sont en augmentation, les investissements diminuent, l’amortissement augmente légèrement, la dette augmente elle aussi pour atteindre quasiment les 2 milliards de francs. Dette qui équivaut donc à 2 fois la somme totale des revenus de la ville pour une année (ratio de 1,97).

Sélection de Chiffres 2007
Charges: 914’902’955
Revenus: 981’009’521
Impôts personnes physiques apportent 51% du budget
Charges du personnel entament 40% du budget (La Ville de Genève compte 2941 postes pour à peu près 3400 personnes sans compter les enveloppes financières temporaires)
Charges de fonctionnement affaires sociales, écoles et environnement entament 24% (la plus grosse part)

img717.jpg

André Hédiger, Maire de Genève, entouré des conseillers administratifs de la Ville : de g. à d. Patrice Mugny, Vice-Président, Manuel Tornare, Responsable du Département des affaires sociales, des écoles et de l’environnement, Christian Ferrazino, Responsable du Département de l’aménagement, des constructions et de la voirie & Pierre Muller, Responsable du Département des finances et de l’administration générale.