C’est fait. Le site Internet de l’Observatoire genevois du marché du travail (OGMT) propose désormais un calculateur de salaire en ligne. Il permet d’obtenir une estimation du salaire mensuel brut correspondant au profil professionnel de son choix. Les salaires ainsi estimés sont représentatifs du secteur privé genevois en 2004.

Simplicité
Pour faire ce calcul, l’utilisateur sélectionne tout d’abord la branche économique, puis six autres éléments du profil liés au poste de travail (position hiérarchique, domaine d’activité, niveau des qualifications
requises) ou à la personne (niveau de formation, âge, ancienneté dans l’entreprise). De par sa nature interactive, le calculateur genevois de salaire en ligne est une prestation innovante de la statistique publique, qui, par définition, ne s’attache pas à fournir des résultats personnalisés. Il
constitue un complément à l’analyse statistique classique des données salariales menée régulièrement par l’Office cantonal de la statistique. Le calculateur en ligne est fondé sur la méthode d’estimation du salaire en usage mise au point par l’OGMT, qui se base sur les données genevoises
de l’enquête suisse sur la structure des salaires (LSE).

Intérêts multiples
En estimant les salaires pratiqués dans le secteur privé genevois selon le profil de son choix, le calculateur en ligne peut intéresser un large public : salariés et personnes à la recherche d’un emploi, employeurs, syndicats, associations professionnelles, divers intervenants privés sur le marché
du travail, etc. Mais c’est également un instrument à disposition des services de l’Etat ayant besoin parfois de connaître les salaires en usage pour des profils précis, notamment dans la gestion de la main-d’oeuvre étrangère, de l’attribution des marchés publics, des assurances sociales (chômage,
invalidité) ou des Prud’hommes.

Dernière chose à savoir
En Suisse et dans le Canton de Genève, tout salaire est négocié avec l’employeur ou le recruteur de manière personnalisée. Chacun doit savoir se vendre au prix qu’il pense valoir compte tenu de son expérience et de son ou ses diplômes. Concurrence oblige entre candidats à l’emploi, c’est souvent l’employeur qui a le dernier mot. Il n’y a pas de nomenclature statutaire. Il n’y a que des conventions collectives de travail qui déterminent les salaires en vigueur dans les différentes branches d’activités professionnelles. Dans le commerce de détail, la vente par exemple, les salaires minimas sont fixés à 3200 CHF. bruts par mois pour 42 heures de travail effectuées pour une débutante avec un certificat professionnel de vente (CFC). Dans ces conditions, le calculateur offre un immense service aux personnes désireuses de travailler.

img1728.jpg

Calculez ce que serait ou devrait être votre salaire!