Le territoire de la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère (CAPI) ""ne manque pas d’atouts. Son président, Jean Papadopulo, le clame haut et fort : «Le développement économique doit générer de l’emploi pour ses habitants. Il n’y a pas de meilleure politique sociale possible que celle qui permet à un chômeur d’accéder à un emploi.» Pour autant, malgré ses 47 000 emplois et son dynamisme économique, la CAPI enregistre un taux de chômage élevé et un nombre de demandeurs d’emploi croissant (10 000 en 2015, soit + 39 % par rapport à 2009). Dans le même temps, des entreprises peinent à recruter ou à fidéliser leur personnel. Il est donc important, pour garantir leur développement sur le territoire, de pouvoir faciliter leur mise en relation avec des candidats proches des profils recherchés.
C’est dans cet esprit les élus de la CAPI ont souhaité mettre en place un Plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE) complémentaire à l’existant. Ce dispositif expérimental se veut innovant en direction d’un public éloigné de l’emploi. Il visera en priorité les seniors et les femmes, après diagnostic de la situation de l’emploi. Il reste centré sur la remobilisation des compétences des personnes et les mobilités professionnelles vers les entreprises locales. Le PLIE communautaire a pour vocation d’accueillir et d’accompagner vers l’emploi toutes les personnes domiciliées sur l’agglomération présentant des difficultés d’insertion sociale et professionnelle, souhaitant s’inscrire dans un parcours adapté.
Dans le cadre du PLIE de la CAPI, un protocole d’accord a été conçu pour la période allant du 1er juin 2016 au 31 décembre 2020. Il constitue l’élément fondateur d’intervention de la collectivité. Le Plan s’inscrit donc dans la durée sur la base des engagements pris par les partenaires signataires du dispositif (CAPI, Etat, Département, Région et Pôle Emploi). Instituée à l’échelle de l’agglomération, une communication annuelle sera organisée en direction de l’ensemble des acteurs, en premier lieu communaux, sur le fonctionnement et le bilan d’activité.

Un accompagnement renforcé pour les femmes et les seniors
Les plans locaux pluriannuels pour l’insertion et l’emploi constituent un outil de proximité au service des actifs durablement exclus du marché du travail. Leur objet est de mobiliser et de renforcer l’ensemble des moyens concourant à l’accompagnement de ces publics via la mise en œuvre de parcours adaptés à chaque situation individuelle. Résultant d’une initiative des collectivités locales, les PLIE se définissent comme des entités opérationnelles associant à l’échelle d’une ou plusieurs communes l’ensemble des acteurs institutionnels et des partenaires socio-économiques concernés. Dans cette perspective, ils ont la possibilité de contribuer au financement d’actions d’accompagnement et/ou de sélectionner des projets éligibles au FSE (Fonds social Européen).
La signature du protocole doit permettre le démarrage effectif du dispositif porté par la communauté d’agglomération. Il vise un nombre limité de personnes dénommées “participants”, soit 226 sur la durée du Plan. Ce dimensionnement repose sur la désignation de deux référents de parcours pour accompagner les participants. L’objectif est la remise à l’emploi durable de 50 % des participants, soit une centaine de personnes.
Chacun des candidats à l’intégration du PLIE bénéficiera d’une période de validation (ou période d’essai) de trois mois maximum. Une fois intégré au PLIE, le demandeur d’emploi bénéficiera d’un accompagnement renforcé d’une durée maximale de 24 mois. Le dispositif mobilisera l’ensemble des outils de droit commun des partenaires et proposera des actions innovantes établies sur les besoins spécifiques des participants : contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage, jobdating, mise en place d’une cellule de recrutement mutualisée, développement de partenariats spécifiques avec certains acteurs du recrutement… Il s’agira de bâtir une stratégie opérationnelle d’actions visant l’accompagnement de ces publics vers des métiers en périphérie de compétence, correspondant à des besoins de recrutement des entreprises locales.
Par conséquent, cette stratégie repose sur le développement de la relation aux entreprises pour le PLIE, dont la mission première consiste à construire des parcours d’insertion socio-professionnelle visant l’accès à l’emploi durable. Le coût global du dispositif a été estimé à 255 000 euros en année pleine. Il comprend le coût de l’équipe en charge du dispositif et les actions qui seront mises en œuvre. L’équipe chargée du fonctionnement du PLIE est composée d’un chef de projet “pilotage et coordination”, de deux référents de parcours et d’un chargé de relations avec les entreprises. La CAPI recrutera les deux référents via un marché public de prestations pour un coût estimé de 90 000 euros HT pour un an.
Le dispositif s’inscrit dans les orientations du Fonds social européen. A ce titre, la CAPI sollicitera les crédits européens gérés par la DIRECCTE régionale en lien avec les services du Département, ainsi que la mobilisation de financements des autres partenaires, notamment le Département et la Région. Ce dispositif ciblé traduit la volonté de la CAPI de faire reculer le chômage en axant les efforts sur ceux qui rencontrent le plus de difficultés actuellement sur le territoire : les seniors et les femmes. Le chômage ne doit pas être une fatalité sur un territoire qui compte autant d’entreprises dynamiques…
Carole Muet


2017-05-27