Carton jaune aux blessures

par | 28 Mai 2008

En 1998, la Suva lançait son action de prévention pour plus de sécurité dans les tournois à six et autres tournois interentreprises de football. Les chiffres alarmants faisaient alors état de 16 blessés pour mille participants. Dix ans plus tard, sur les quelque 200 tournois qu’elle soutient, la Suva dénombre en moyenne 3,5 accidents pour mille participants: quatre fois moins! Les autres tournois voient, pour leur part, 8 participants sur mille prendre le chemin de l’hôpital.

Depuis 10 ans, l’action «Sécurité durant les tournois à six» de la Suva atteint son but. La constante diminution des blessures dans le cadre des manifestations qu’elle appuie en est une des preuves; la forte augmentation de la demande de la part des organisateurs de tels tournois en est une autre. Cette année, la Suva soutient près de 200 tournois à six, dont 40 tournois interentreprises. Elle touche ainsi directement 75 000 joueurs occasionnels alors qu’ils étaient 40 000 il y a dix ans.

La cause de la diminution d’accidents: arbitres + fair-play
Pour Heinz Wyss, responsable de la campagne «Sécurité durant les tournois à six» la chute du nombre d’accidents est principalement due à deux facteurs liés, les arbitres et le fair-play : «Pour ce genre de tournois, la Suva engage et défraie des arbitres officiels. Leur expérience est un atout pour faire régner le fair-play sur le terrain. Et qui dit fair-play, dit aussi respect de l’adversaire et de son intégrité physique.» Cette action s’inscrit dans la ligne d’une campagne de prévention qui touche à différents aspects du football et sensibilise différentes catégories de personnes. Ainsi, si l’action «Sécurité durant les tournois à six» sensibilise les joueurs occasionnels (sécurité et fair-play), le DVD «Le 11» s’adresse aux entraineurs (échauffement, préparation); le prix «My fair-play trophy» est décerné à des équipes régionales (concours par équipe) et la distribution de maillots «Fair-play» se fait aux arbitres des ligues régionales.

Moins d’accidents: les assurés en profitent
Le football amateur est l’un des sports les plus populaires de Suisse, mais il fait aussi partie de ceux qui occasionnent le plus d’accidents et par conséquent, le plus de coûts. En 2005, pour environ 37 000 footballeurs blessés (40 000 en 2004), les assureurs ont déboursé plus de 124 millions de francs (143 millions en 2004) sous forme de frais de traitement, d’indemnités journalières et de rentes. D’une manière générale, la combinaison prévention-assurance-réadaptation, propre à la Suva, fait mouche dans le cadre du sport, du football et des tournois à six en particulier. La prévention permet en effet de diminuer le nombre d’accidents alors que la réadaptation en atténue les conséquences; ce qui influe positivement sur les primes des entreprises assurées. La Suva est, en effet, une entreprise autonome, non subventionnée et sans but lucratif. Comme elle fonctionne à la manière d’une mutuelle, elle répercute les économies de coûts sur les primes des assurés.

img9403.jpg

La cause principale de la diminution des accidents est due aux arbitres et au fair-play.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest