Samedi 13 février, le Racing Team Esplanade organisait son loto annuel à ""la salle polyvalente. Le président André Annequin et son équipe avaient mis toutes les chances de leur côté pour attirer la foule des grands jours. Avec une dotation de plus de 4 000 € de lots, le public était au rendez-vous. Il n’é-tait pas rare de voir des participants s’attabler avec leur “ravitaillement” de boissons et de petite restauration. Ce qui n’est pas passé inaperçu. André Annequin indique : «On sait que le contexte économique est difficile. Mais si tous les participants avaient le même comportement, cela signerait la fin des lotos ! Nous ne serions plus en capacité de les organiser. Bien que des lots soient issus de dons, l’association doit également mettre la main à la poche pour attirer des joueurs. La buvette permet d’équilibrer tout ça.»
Pour cette édition 2016, le club a sorti son épingle du jeu. Tous les participants ont été satisfaits de leur soirée. Il y a eu d’heureux gagnants au gré des dix parties. Les bons d’achats de 800 € et 200 €, ainsi que la TV led 126 cm, la machine à laver/séchante et les appareils ménagers ont fait des heureux. Il en était de même pour les bons d’achats de 200 € et les lots divers mis en jeu à la tombola.
A l’heure de la pause, les bénévoles du Racing Team Esplanade ont régalé le public avec des diots, des frites, ainsi que les traditionnelles bugnes lyonnaises. A ce propos, Marcelle Annequin et ses aides avaient préparé près de 16 kilos de pâte (8 kilos de farine et 53 œufs). Le public a apprécié cette spécialité faite “maison”. Avant les deux dernières parties, une petite pause permettait aux participants de se dégourdir les jambes et de se désaltérer.
A la fin du loto, il était procédé au tirage de la tombola. Les moins chanceux avaient ainsi une chance supplémentaire de ne pas repartir bredouille. Notez d’ores et déjà que le Racing Team Esplanade et l’association sportive automobile dauphinoise (ASA) donnent rendez-vous le 4 septembre pour la 32e édition de la course de côte de Saint-Savin. Rappelons qu’il s’agit d’une épreuve qualificative pour la coupe de France. Elle compte également pour le challenge Daniel Dampne de l’ASA dauphinoise. Du haut niveau !
C. Muet

2017-02-18