Castration indolore des porcelets: mise en oeuvre rapide

En Suisse, la castration des porcelets sans anesthésie sera interdite à partir du 1er janvier 2010. Après d’intenses travaux de recherche dans le cadre du projet ProSchwein, la phase d’introduction et de mise en oeuvre est actuellement en cours. Le «Fonds Castration» sera lancé le 6 juillet pour un financement initial à durée limitée.

Sur les trois alternatives disponibles (narcose par inhalation, vaccination et engraissement des verrats), la méthode la plus réalisable et la mieux acceptée par le marché – à savoir la castration sous narcose par inhalation – est mise en oeuvre. Le label Coop Naturafarm accepte aussi la vaccination contre l’odeur de verrat.

En ce qui concerne la narcose par inhalation, on administre tout d’abord aux porcelets au cours des 14 premiers jours de leur vie un produit contre la douleur post-opératoire. Ils sont ensuite anesthésiés pendant 90 secondes avec un gaz, puis castrés. Cette méthode correspond ainsi à celle appliquée pour les chiens et les chats. Les éleveurs doivent suivre un cours théorique et un cours pratique sur la narcose par inhalation, sous la surveillance du vétérinaire d’exploitation. Deux mille éleveurs suisses ont déjà participé au cours théorique. Si un éleveur ne souhaite pas travailler avec la narcose par inhalation, il peut faire administrer un narcotique à ses porcelets par le vétérinaire, puis réaliser la castration.

Pour les éleveurs suisses, l’obligation d’anesthésier est assortie de frais financiers considérables, et prend également beaucoup de temps. Utilisateurs, commerce et producteurs se sont donc entendus sur un financement initial à durée limitée pour acheter les appareils nécessaires pour la narcose par inhalation. A compter du 6 juillet, Fr. 5.- par porc de boucherie seront versés au «Fonds Castration» pendant 15 mois. Utilisateurs et engraisseurs paieront en l’occurrence Fr. 2.- chacun et le commerce, Fr. 1.-. Les éleveurs seront dédommagés à l’aide de ce fonds en fonction de la taille de leur exploitation. L’administration et le traitement du fonds incombent à Proviande, l’interprofession de la filière viande sise à Berne.

Des informations détaillées sur le «Fonds Castration» ainsi que concernant la procédure d’inscription pour les éleveurs sont disponibles sur les sites www.suisseporcs.ch, www.viehhandel-schweiz.ch et www.proviande.ch .

img13225.jpg

La castration des porcelets sans anesthésie bientôt interdite