Décidément, le CSBJ a du mal à voyager ces derniers temps. Après la “fessée” de Béziers, ""les Berjalliens ont été punis par Perpignan dimanche dernier, s’inclinant sur le score sans appel de 42-0. Il semble déjà loin le temps où les hommes de Pascal Peyron et Alexandre Peclier réalisaient des prouesses à l’extérieur, avec en point d’orgue ce beau succès à Agen. Certes, les Catalans sont une grosse écurie et visent la remontée directe en Top 14. D’accord, les coachs avaient fait tourner l’effectif, des joueurs comme le capitaine Greg Puyo ayant été laissés au repos. Mais quand même, cette déconvenue fait mal (cinq essais à zéro) avec une défense aux abonnés absents. Quel calvaire !
Les Berjalliens n’ont plus le choix : il faut battre le promu Montauban ce samedi 22 novembre au stade Pierre Rajon (match à 18h). De fait, le CSBJ est en danger au classement (15e sur 16), Dax étant revenu à sa hauteur en battant Narbonne, nouvelle lanterne rouge de la Pro D2. Ces trois formations comptent 17 points. C’est serré en bas de tableau, cinq équipes se tenant en deux petits points de la 16e à la 12e place (Massy). Raison de plus de faire le plein à la maison pour ne pas rester englué dans la zone de relégation…
Si elle reste sur une victoire probante face à Tarbes (31-13), cette équipe de Montauban est prenable. Occupant la 8e place avec 25 points, elle présente un bilan comptable quasiment équilibré après onze matchs joués (5 victoires, 6 défaites), mais les coéquipiers de Wesley Dunlop n’ont pas encore réussi à gagner à l’extérieur cette saison. à l’inverse, le CSBJ a retrouvé une certaine solidité à domicile, où il reste sur deux victoires. Nul doute que les Ciel et Grenat auront à coeur de mettre l’intensité et l’engagement nécessaires, comme ils ont su si bien le faire face à Tarbes et Carcassonne. Le rebond passera par le collectif. La mobilisation est décrétée !
De leur côté, les espoirs se sont imposés à Massy (28-22). Ils sont 3es ex-aequo de leur poule. Prochain match samedi 29 novembre à domicile face à Béziers.
Stéphane Perrin

2015-11-21