Excellente nouvelle pour toute la région genevoise, et même plus largement pour tout ce petit coin d’Europe…Berne va verser 500 millions de francs pour le CEVA (Cornavin-Eaux-Vives-Annemasse), la fameuse liaison ferroviaire qui mettra la Gare du nord (Cornavin) à 17 minutes de celle du Sud (Annemasse)! Transport régional et transfrontalier par excellence donc!

Recalibrer Annemasse
Annemasse devra être totalement reconfigurée du point de vue liaison multimodale. A l’heure actuelle, Annemasse est davantage une station butoire, où les trains sont maintenus en stationnement pour des raisons techniques diverses (de là perte de temps et manque évident de fluidité)…Arriver à Annemasse est une chose mais repartir d’Annemasse en est une autre. Le CEVA est un morceau, un maillon et non un objectif final en soi. Les jonctions ferroviaires avec toute la Haute-Savoie devront être prévues et opérationnelles dans les 4 directions fondamentales : jusqu’à Evian (et le Valais), Chamonix-Saint-Gervais, Annecy et Saint-Julien-en-Genevois.

Relancer le débat?
Un certain nombre de personnes estime que les travaux dans la falaise et sous la montagne entre La Praille et Eaux-Vives ne sont pas appropriés compte tenu de la forte proximité de la ligne Saint-Julien-Annemasse. N’aurait-il pas mieux fallu faire se rejoindre Cornavin à Annemasse par cette ligne existante? (sans nécessairement passer par Eaux-Vives qui est accessible en tram). Tout dépend des utilisateurs. Les utilisateurs du CEVA dans le sens Cornavin-Annemasse sont, outre les frontaliers, tous les touristes venant visiter Genève et désireux dans le même temps de leur voyage, d’aller découvrir le pays du Mont-Blanc, voire accéder à la Venise des Alpes Annecy…Pour ce premier point, l’intérêt de la ligne est plus qu’évidente (il est trés compliqué de se retrouver facilement à la gare des Eaux-Vives en partant de Cornavin à l’heure actuelle…Pour un touriste, c’est plutôt bienvenue débrouillez-vous)…

Annemasse-Cornavin en passant par la petite gare des Eaux-Vives à l’heure actuelle se fait en Train-Tram en une durée de 25 minutes. Le CEVA permettra de gagner une bonne dizaine de minutes. Il manque des chiffres pour situer le problème. Mais des chiffres sur les utilisateurs et pas uniquement sur le nombre total de la population dans l’avenir (même si les deux peuvent être liées). Un CEVA Annemasse-Cornavin-Annemasse, oui, la région en a vitalement besoin. Une ligne de Tram faisant Annemasse-Eaux-Vives-Centre ville de Genève aurait pu cependant s’avérée utile également.

img924.jpg

Vive le CEVA! Le bon CEVA!