Le 4 décembre 2002, les vignerons indépendants français, portugais et suisses se réunissaient pour créer la CEVI, Confédération Européenne des Vignerons Indépendants. Aujourd’hui, la CEVI est devenue une organisation incontournable de la filière, rassemblant les forces vives de la
viticulture européenne.

Une philosophie
Un vin de vigneron indépendant est élaboré de A à Z, de la grappe au verre, par un homme ou une femme passionné(e), qui engage sa responsabilité à chaque instant de la culture de ses vignes et de l’élaboration de son vin, et qui signe sa bouteille de son nom. Ce métier, cette passion, sont LA richesse de la viticulture européenne. Les vignerons indépendants s’unissent derrière la même bannière : « le Vigneron Indépendant : l’Homme par qui le Terroir se fait Vin ».

La force d’un réseau
Aujourd’hui, les vignerons indépendants luxembourgeois, hongrois, anglais et espagnols ont rejoint la CEVI. Les vignerons indépendants italiens et slovènes sont sur le point de rejoindre le mouvement. Que ce soit en Grèce, en Roumanie, ou en Croatie, les vignerons indépendants construisent leur réseau pour s’associer à la CEVI. Les 210 000 vignerons indépendants des pays membres de la CEVI contribuent, chacun, au développement et au rayonnement des territoires ruraux d’Europe.

Une organisation en mouvement
Que ce soit au niveau des actions syndicales et politiques ou de l’animation interne, la CEVI a mené des actions concrètes aux résultats positifs. Pour maintenir un développement positif et dynamique des entreprises de vignerons indépendants, la CEVI défend leurs intérêts dans des dossiers clé comme la réforme de l’OCM Vin, l’utilisation durable des pesticides, la simplification des ventes à distance intracommunautaires. Dans chacun de ces dossiers, la CEVI met tout en oeuvre pour apporter de la valeur à ses membres.

img7146.jpg

En 5 ans, la CEVI s’est imposée dans le paysage viticole européen.