Après un vote serré, Philippe Gamen, maire de la petite commune rurale du Noyer et président du parc naturel des Bauges, a été élu jeudi 9 juillet au soir président de Grand Chambéry. Il succède à Xavier Dullin.

Aurélie Le Meur et Philippe Gamen étaient les deux candidats en lice pour la présidence de l’agglomération de Grand Chambéry, au cours d’un scrutin qu’on considère souvent comme la « troisième élection » (après celles des municipales). Finalement, à l’issue d’un vote qui s’est joué dans un mouchoir de poche, Philippe Gamen a été élu avec 41 voix contre 39 pour Aurélie Le Meur, et deux bulletins blancs. Le maire de la commune du Noyer (219 habitants) se retrouve donc propulsé à la tête de l’agglomération chambérienne qui englobe 38 communes et près de 140 000 habitants.

Aurélie Le Meur élue première vice-présidente

Après avoir été élu, Philippe Gamen a indiqué vouloir « laisser le temps à chacun de se concerter pour élire les vice-présidents ». La loi impose toutefois d’en élire au moins un. En signe d’apaisement après l’élection, le maire du Noyer a proposé aux 82 élus communautaires d’élire Aurélie Le Meur comme première vice-présidente. Rappelons qu’elle est, par ailleurs, première adjointe du maire fraîchement élu de Chambéry, Thierry Repentin. À l’issue du vote, elle a été élue avec 95 % des voix.

Philippe Gamen paraît être dans la continuité de son prédécesseur Xavier Dullin, qui présidait Grand Chambéry depuis six ans. Il semble jouer la carte du rassemblement et vouloir travailler main dans la main avec l’opposition. Affaire à suivre.