Jusqu’en 1990, le nombre moyen reste proche de la capacité de 270 places, avant d’augmenter à 359 détenus en 1992. Par la suite, il tombe sous la capacité maximale entre 1995 et 1997, avant de remonter sans interruption pour atteindre le plus haut chiffre de 472 détenus en moyenne pour l’année 2006. L’effectif maximal a été atteint le 10 octobre 2006 avec 504 détenus. En parallèle, le nombre de nuitées passe pendant cette période de 52’189 en 1980 à 172’368 en 2006, avec une baisse entre 1993 et 1996. Cependant, le nombre d’entrées à la prison reste relativement stable pendant cette période, il passe de 1’868 en 1980 (le plus bas depuis l’ouverture) à 2’391 en 2006. Le plus haut taux a été observé en 2002 avec 2’843 entrées.

Avec un effectif en augmentation et un nombre d’entrées relativement stable, c’est la durée du séjour moyen qui double entre 1980 et 2006. Il passe de 26 jours en 1980 à 60 jours en 2006. L’analyse de la durée de séjour démontre que 12.7% des détenus restent seulement une nuit à la prison de Champ-Dollon. 37% des détenus reste moins de huit jours (la durée du mandat d’arrêt est de 8 jours) et 15% des détenus plus de 4 mois. Il convient également de relever que sur décision du chef du département des institutions, Monsieur Laurent Moutinot, il n’y a plus de mineurs incarcérés à la prison depuis le mois de mai 2006, alors que depuis plusieurs années, il y avait plus de 200 mineurs incarcérés chaque année à la prison de Champ-Dollon.

img5021.jpg

Depuis mai 2006, plus aucun mineur n’est incarcéré à Champ-Dollon